6

RV8 de Psychose - Normand Gingras

Finition 1

Premier | Précédent | 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 | Prochain | Dernier

 

 

Finition 2

Finition 3

 

 

__________________________________________________________________________________

18 décembre 2010 - début installation de la jupe de verrière

Samedi j'ai passé une bonne partie de la journée à installer la jupe en fibre de verre. Il s'agit premièrement de percer les trous dans le cadre. Ensuite il faut positioner la jupe avec du «duct tape», situer l'emplacement exact du trou et percer le fibre de verre pour le rejoindre. Avant de commencer les perçages, j'ai coupé le contour de la jupe. Van's recommande de laisser 1/4 po plus grand que la ligne de découpage, ce que j'ai fait. Van's suggère aussi la fabrication d'un outil qui sert à trouver le trou sous la fibre de verre et indique là où il faut percer. Ça fonctionne assez bien, mais si on le fait le double de la longueur indiquée, ça permet aussi de percer les trous les plus éloignés du bord. Donc je me suis servi de leur grément pour faire la majorité des trous et je l'ai allongé pour finir. Il faut dire que ça fonctionne bien tant et aussi longtemps qu'on s'assure que l'outil est bel et bien insérré dans le trou du cadre... comme on peut voir sur la photo en bas à gauche, j'ai raté à quelques reprises, quelques trous sont mal menés :-(, heureusement que la fibre de verre se répare assez facilement. :-) ...

Pour le positionement de la jupe, la partie la plus délicate est la partie arrière qui ne s'assoie pas très bien sur le fuselage, il faudra donc couper au centre, rejoindre les parties gauche et droite et rebâtir avec du fibre de verre et résine epoxy. Aussi, comme on peut voir sur la photo de droite ci-dessous, une partie de la jupe droite est coupée trop courte même si j'ai suivi les indications. Il faudra ajouter un peu de matériel et rebâtir pour l'aligner avec la ligne du fuselage, ce qui sera symétrique avec celle de gauche.

__________________________________________________________________________________

15 décembre 2010 - tailler la verrière et le pare-brise - terminé

Hier, j'ai réussi à tailler ce qui me restait sur la verrière et sur le pare-brise. J'ai réussi à refaire la coupe sur la verrière pour qu'elle soit plus droite et qu'elle corresponde mieux à celle du pare-brise. Il reste un endroit, vers le haut, où il y a un léger écart entre les deux pièces, mais somme toute, je suis assez satisfait. Il s'avère que la verrière est un peu plus élevée et plus large que le plexi du pare-brise. Je vais donc enlever un peu d'acier au bas du cadre, une mesure que Vans suggère pour mettre ces deux pièces au même niveau.

J'ai commencé l'installation de la jupe en fibre de verre autour du cadre. Pour le moment je n'ai fait que l'installer temporairement avec du «duct tape» pour évaluer à quel point la jupe épouse bien la forme du cadre. Plusieurs constructeurs se plaignent d'une mauvaise correspondance entre ces pièces, ce qui nécessite beaucoup de découpage et rapiéçage du fibre de verre. À date mes pièces semblent correspondre assez bien. J'ai aussi tracé des lignes de coupe et je prévois faire la coupe initiale ainsi que les perçages du cadre en fin de semaine. Il faut dire que la couleur rose ne me plait pas du tout.... ça fait rose longtemps.... Heureusement qu'il me reste encore du primaire gris...

Un autre problème commun est celui de l'écoulement d'air à l'arrière, là où la jupe est assez mince et où, semblerait-il, que la pression d'air fait en sorte qu'elle s'élève légèrement en vol, occasionnant des fuites de chaleur et un courant d'air pour le passager. Randy Lervold suggère de renforcer cette partie en ajoutant du fibre de verre autour du rail central, ce que j'ai l'intention de faire.

Pour le moment je vise le découpage et l'installation temporaire de la jupe sans pour autant me plonger dans l'utilisation du fibre de verre. Il est prévu que Jean, l'oncle à Chantale, vienne me prêter un coup de main dès la semaine prochaine alors que je serai en vacances. Ayant déjà construit un canot en fibre de verre, je vais profiter de son expérience pour commencer le travail de fibre de verre sur les petites pièces de l'empennage, suivi des saumons d'aile, pour finir si nous avons le temps, avec la jupe de verrière et le cadre du pare-brise. Oh, j'oublie les carénages du train d'atterrissage qu'il faudra faire aussi.... :-(

__________________________________________________________________________________

12 et 15 décembre 2010 - tailler la verrière- suite

Nous avons presque terminé avec les rénovations de la salle de bain, j'ai pu alors me consacrer au projet dimanche. J'ai installé les rivets temporaires AACQ4-4 , fixant ainsi le plexi sur le cadre, avec un rivet au 12 po. environ. Je suis donc prêt pour l'installation de la jupe en fibre de verre. Avant de m'y lancer toutefois, j'ai opté pour tailler et fixer la partie pare-brise à l'arceau WD-814 («canopy bow»). Quelques gaffes: j'ai percé deux trous inutilement, parce que je me suis fourvoyé dans les marques en crayon feutre sur le plexi indiquant où percer. Heureusement, il n'y a pas de conséquences structurales et les trous seront cachés par le carénage de fibre de verre qui encadrera éventuellement le pare-brise. Oufff....

D'autre part, le joint de contact entre la verrière et le pare-brise n'est pas aussi précis que j'aimerais. Alors que j'ai coupé en ligne droite, il y a quelques écarts causés par le plexi qui se déforme à mesure qu'on le force à épouser le cadre avec les rivets. J'aurai donc à ajuster le bord plexi de la verrière en conséquence. Aussi, j'aimerais enlever une petite quantié de plexi par certains endroits là où le pare-brise repose sur le fuselage avant, question de ne pas induire de stress par le contact forcé entre ces pièces. Donc, encore du taillage, limage et ponçage en perspective :-( .

Voici quelques photos.

__________________________________________________________________________________

2 et 5 décembre 2010 - tailler la verrière- suite

La fin de semaine passée je n'ai pu me consacrer au projet en raison des rénovations de la salle de toilette qui se poursuivent... nous avons pu avancer mais il reste encore du travail à faire... :-(

Jeudi j'ai passé quelques heures à tailler et percer les trous dans la verrière. J'ai premièrement positionné la verrière pour me permettre de tracer une nouvelle ligne autour du cadre avant, j'ai ensuite coupé à l'aide du Dremel. Par la suite j'ai fait des perçages, débutant à l'arrière et en me dirigeant vers l'avant. Maintenant que j'ai déplacé la verrière plus vers l'avant sur le cadre, il épouse mieux la forme de celui-ci mais il faut quand même la «forcer» à sa place, ce qui lui inflige un certain stress. J'ai cru bon de commencer par l'arrière, question de permettre à la partie devant de s'ajuster au cadre au fur et à mesure que la verrière s'asseoit sur celui-ci. J'ai réussi à percer une douzaine de trous. Il faut dire que percer dans l'acier du cadre prend un certain temps. Mais je prends mon temps, j'utilise du Beolube pour aider le forêt à percer, et ça se passe relativement bien.

Dimanche j’ai passé une bonne partie de la journée à poursuivre les rénovations de la salle des bains, et ce n’est que plus tard dans la journée que j’ai pu continuer les perçages et le taillage de la verrière.  J’ai terminé les perçages autour du cadre et ensuite j’ai taillé pour la dernière fois j’espère le tour du plexiglass.  Par la suite, j’ai limé et poncé le bord en m’assurant de bien faire le tour de la verrière.  Je crois que je suis prêt pour le rivetage de base suivi du début de l’installation de la jupe en fibre de verre.  Je crois toutefois que je vais m’attaquer au pare-brise car je n’ai pas beaucoup le goût de me lancer dans le travail avec le fibre de verre sitôt, préférant commencer par des pièces moins grandes, comme les saumons de l’empennage.

__________________________________________________________________________________

21 et 24 novembre 2010 - tailler la verrière

Je suis revenu de Vancouver vendredi où j'ai co-livré un atelier dans le cadre de mes fonctions comme psychologue. À Vancouver, la météo n'était pas très clémente et je n'ai pu aller faire du vélo comme je l'avais souhaité. Vendredi, j'ai poursuivi les rénovations de la salle de bains, j'ai posé le coulis. Dimanche matin j'ai posé la céramique qui restait sous les appareils de lavage et nous sommes allés voir Marc-Antoine faire ses prouesses de gardien de but au hockey. Son équipe a gagné encore une fois (4 à 2) et il a encore réussi un blanchissage, ce qui m'a coûté 5$!

De retour au garage, je me suis remis au taillage de la verrière. Travail un peu salaud, avec de la poussière partout. J'ai porté mon masque et mes lunettes protectrices. J'ai réussi à tailler le devant pour bien asseoir la partie pare-brise sur le fuselage avant. Je crois que je suis bientôt prêt pour la «grande coupe», celle qui divise la verrière en deux pièces. À date le tout s'est bien déroulé, il faut dire que je m'assure de bien chauffer le garage jusqu'à 25 deg C, question d'éviter de provoquer des fissures....

Mercredi j'ai fait la «grande coupe». J'ai utilisé mon outil Dremel avec une lame pour le plastique, mon outil à air comprimé n'ayant pas la force nécessaire pour soutenir la coupe. Pour tracer la ligne de cette coupe, j'ai placé la verrière sur le cadre mais pas aussi vers l'avant que j'aurais dû. Les bords arrières du plexiglass ne sont pas tout à fait assez proches du cadre pour faire le rivetage, il y a un espace d'environ 1,5 po. par endroits et je crains que le plexiglass va craquer si je le force à épouser la forme du cadre. J'aurais dû avancer le cadre jusqu'à la ligne rouge de la photo de gauche et couper davantage la partie faisant contact avec le fuselage avant. Je crois toutefois qu'en enlevant un 1,5 pou. additionnel de matériel, le tour sera joué.

Les deux premières photos montrent la verrière dans la position où je l'ai coupée. Les deux suivantes démontrent la position désirée et la bordure de plexiglass qu'il va falloir couper une autre fois. Bien sûr ily aura un trou là où j'ai percé pour installer le cleco... disons que ça sera un trou pour permettre la condensation de s'échapper.. ;-) .

La ligne bleue tracée dans l'axe du centre me permet de m'assurer que les coupes sont symétriques. On remarque que la verrière est encore enveloppée dans sa pellicule de plastique, question de la protéger.

__________________________________________________________________________________

10 et 11 novembre 2010 - remiser les ailes dans le garage du triplex

Mercredi j'ai préparé les ailes pour le remisage, j'ai donc enlevé les ailerons, les volets, et j'ai posé un écrou prisonnier (photo de gauche). Jeudi, Jean Jacques est venu m'aider avec le remisage des ailes dans le triplex. Ça s'est bien déroulé. Nous avons pris notre temps, ayant soigneusement attaché les ailes sur la remorque (désolé, j'ai oublié de prendre des photos...). J'ai choisi de les laisser sur leur charriot et mettre le tout sur la remorque, ce qui me semblait la meilleure façon de procéder. Une fois rendu au triplex, ce fut assez simple de faire basculer la remorque pour permettre au charriot de descendre et de placer les ailes dans leur abri.

Un grand merci à Jean-Jacques pour tout son aide!

Pour la coupe de la verrière, selon les instructions de Vans, il faut commencer en découpant sur la ligne rouge qui est inscrite. Toutefois, selon Randy Lervold, il faut faire un attention et se donner un peu plus de marge de manoeuvre sinon on risque de trop enlever de plastique. J'y vais y aller donc progressivement, en enlevant un peu à la fois, mais jusqu'à présent tout semble indiquer que la ligne de Vans est à la bonne place... On verra bien. Peut-être ont-ils amélioré le tracé de la ligne depuis. Sur la photo, on voit la verrière avec le rebord toujours en place, avant toute coupe.

Alors que j'espérais aussi travailler sur le projet dimanche, nous avons entamé un autre projet de rénovations, celui de poser de la céramique dans l'entrée du garage adonnant à la chambre de bain du rez-de-chaussée. Encore une fois, tout un contrat: enlever la toilette et le lavabo, enlever les plinthes et le prélard, visser le sous-plancher, découper la céramique, la coller en place en s'assurant du bon alignement et tout et tout... Reste à poser le coulis et poser céramique et coulis sous les gros appareils lessiveuse et sécheuse. Ce qui sera suivi de peinture et pose de plinthes. J'ai bien hâte d'en finir pour revenir à l'avion!

__________________________________________________________________________________

6 novembre 2010 - poser rivets sur prise d'air et construire abri d'ailes dans le garage

Samedi je suis allé au triplex pour me construire un abri pour les ailes dans le garage. J'ai cru bon de construire l'abri étant donné que les locataires se servent d'une grande partie du garage comme atelier d'art. Avec l'abri, elles seront à l'aise de prendre toute la place disponible et de déplacer leurs effets sans se soucier de heurter mes ailes (et moi tout autant!).

Aussi, j'en ai profité pour retirer la verrière du triplex et l'apporter au garage chez moi. Je l'ai placée sur le fuselage avec l'aide de Chantale. En soirée j'ai pris quelques minutes pour poser les rivets sur la prise d'air et l'écrou prisonnier sur les volets.

__________________________________________________________________________________

3 novembre 2010 - installation de prise d'air sur l'aile droite

Mercredi soir j'ai installé la prise d'air avec du scellant Proseal. Le plus délicat fut de percer les trous de rivets aux bons endroits, ce que j'ai fait en plaçant la prise à l'extérieur et en marquant les trous avec un crayon feutre. Par la suite j'ai coupé des morceaux d'aluminium environ 1/2 po x 1/2 po pour servir comme point d'appui à l'intérieur de l'aile vu que le plastique de la prise d'air ne retient pas les rivets très solidement. Le plus long a été de nettoyer l'excédent de Proseal de l'extérieur et de l'intérieur de l'aile avec du MEK.

Par la suite j'ai taillé une fente dans le Support de réservoir T-405 pour le réservoir droit, ce qui s'est fait relativement rapidement. Il ne me reste qu'à installer deux écrous prisoniers pour destinés à accepter les boulons qui retiennent les réservoirs au fuselage via les supports T-405/F-863.

_

__________________________________________________________________________________

Le samedi 31 octobre 2010 - terminé avec les ailes pour le moment!

Aujourd’hui Jean-Jacques est venu m’aider avec la pose des carénages du fuselage. Les sites web de Kevin Horton et de Randy Lervold, ainsi que les conseils de Michel Roy et de Vans', ont bien servi à m'orienter pour composer avec le problème associé aux volets qui étaient «trop bas». Nous avons donc commencé avec le pliage des volet pour leur permettre de bien épouser la forme du fuselage, tel que suggérés par ces derniers. On remarque sur la photo le pli dans le bout du volet. Dans cette photo le pli apparaît beaucoup plus accentué qu'il ne l'est en réalité.

Ensuite ont suivi la re-re-re-re-pose des ailes ;-) , ensuite la vérification de la position des ailerons et des volets, ce qui nous a permis de poser les carénages des volets et terminer avec l’installation des carénages d’ailes sur les deux côtés. Le tout s’est bien passé, malgré le temps plutôt froid, environ 3 deg C. Plus tard, j’ai déburiné et embrevé les pièces.

Une petite gaffe: en tentant «d'améliorer» mon installation, j'ai jugé bon d'ajouter un rivet sur la penture des volets, la partie qui n'était pas fixée, ce qui exige la pose d'un écrou fixe. Sur côté droit j'ai respecté la distance minimale de rebord sur la peau F-826/F-827, mais sur l'autre côté non. Ce n'est pas un élément structural mais bon, il y a risque de fente si j'agrandis le trou pour permettre une vis #8. Je vais tenter d'agrandir le trou plus vers l'intérieur et je me limiterai à une vis #6, ce qui exige un trou plus petit. Sur la photo de gauche on remarque combien le trou du bas est beaucoup plus près du bord que le trou de la photo de droite.

Il me reste à faire un peu de primaire sur la surface qui sera en-dessous des carénages avant de les riveter au fuselage. Par la suite j’aurai à enlever les ailerons et volets des ailes, poser l’entrée d’air de ventilation du passager, construire l’abri dans le garage du triplex pour finalement y emmener les ailes et les remiser là-bas.

Encore une fois, un grand merci à Jean-Jacques!

 

___________________________________________________________________________________

16 octobre 2010 - ré-ré-ré-installation des ailes

Samedi j'ai encore une fois réinstallé les ailes, encore avec l'espoir que c'était la dernière fois.... Pierre L. est venu m'aider. Je croyais pouvoir ajuster les ailerons, ensuite les volets, et finalement installer les carrénages des volets et finaliser les carrénages d'ailes. Eh bien, ça tout pris pour ajuster les ailerons et ensuite ajuster les volets pour y correspondre. Toutefois, les volets ne se nichaient pas dans le fuselage lorsque rétractés, il y avait un espace d'environ 3/16 po. entre le volet et le fuselage alors qu'il ne devrait pas avoir d'espace entre les deux pièces. Parce que le volet ne se nichait pas l'emplacement du carrénage de volet était plus bas que normal, à un point tel que le trous libres dans le fuselage ne s'alignaient pas correctement et les distances de rebord n'étaient plus respectés. Je ne savais pas que faire, nous avons dû arrêter, remiser les ailes et le fuselage dans le garage. J'avais l'impression d'avoir raté notre journée de travail. J'étais perplexe, je ne savais pas comment les volets pouvaient être si décalés de leur position idéale, à moins que les ailerons aient été mal ajustés au préalable. J'ai revérifié l'ajustement des ailerons, j'ai rejoué dans ma tête la démarche suivie pour la pose des ailes (peut-être que nous avions posé les ailes au mauvais angle.. si oui, quelle gaffe!) relu encore les directives dans le manuel.

Une note envoyée à Vans et aux RVAtors d'Ottawa et une discussion avec Michel Roy (merci Michel tu m'as beaucoup rassuré!) m'ont confirmé que ce problème est courant. La solution consiste à bien centrer les ailerons, bien enligner les volets ensuite et plier la surface intérieure des volets pour qu'ils s'appuient sur le fuselage. Aussi, MIchel Roy a suggéré que je pouvais peut-être oublier les trous libres du fuselage et percer d'autres trous dans le carrénage et le fuselage qui respecteront les distances de rebord. Le site de Kevin Horton et de Randy Lervold abordent ce problème. Merci aussi à Kevin pour la référence à son site où j'ai pu constater qu'il avait eu le même problème et la solution proposée.

Sur la photo ci-dessous, on voit la ligne tracée sur le dessus du carrénage. On voit comment la ligne s'approche beaucoup trop du trou de rivet arrière. Je vais donc y poser un rivet avant de poser le carrénage, et percer un autre trou plus bas pour retenir le carrénage. Ce n'est pas encore fait mais déjà je ressens un grand soulagement.... Il va falloir encore reposer les ailes.... bon, encore un petit coup de coeur....!

 

___________________________________________________________________________________

6, 7 et 11 octobre 2010 - ré-ré-installation des ailes

Mercredi j'ai fait l'installation de la penture qui retient le dossier du siège arrière sur le plancher de l'habitacle. Jeudi j'ai pris congé et encore une fois Jean-Jacques est venu m'aider, cette fois avec l'ajustement des volets. Dans un premier temps, pour nous assurer que les volets se rétractaient complètement, nous avons raccourci les tiges d'extension. Par la suite, il a fallu buriner les trous dans le plancher question d'assurer que les tiges ne frottaient pas contre la paroi sur toute la course d'extension. Encore une fois, nous avons progressé lentement mais sûrement.

Finalement cette semaine, j'ai pu installer les carrénages sur les ailes sans que ces dernières soient posées sur le fuselage. C'était un peu malcommode de faire cette installation avec les ailes sur leur support, mais le tout s'est bien déroulé.

Il reste donc à reposer (encore!) les ailes pour en terminer avec les carrénages d'aile et entamer l'installation des carrénages des volets. Si je peux au moins les situer à leur emplacement exact sur le fuselage, ça me permettrait d'ensuite remiser les ailes en permanence. Je pourrais faire le rivetage plus tard avec l'aide d'une autre personne peut-être.

___________________________________________________________________________________

29 septembre et 3 octobre 2010 - ré-installation des ailes

En fin de semaine j'espérais terminer le travail relié à l'installation des ailes, c'est-à-dire les carrénages d'aile, de volets et la quincaillerie qui y est associée. Jean-Jacques et mon voisin Richard sont venus prêter main forte pour l'installation des ailes. Jean Jacques est resté pour m'aider avec l'installation. Comme toujours, tout a pris plus de temps que souhaité, et nous avons passé la journée à installer et ajuster les volets. Le tout s'est quand même bien déroulé, il n'y a pas eu de gaffes. Je m'inquiétais car les plans du fuselage démontraient, sur les volets, des détails différents que sur les plans des ailes, ces derniers datant du mois d'août 2000. Il y a eu des modifications au kit depuis et je craignais une incompatiblité avec les volets que j'ai. La difficulté était que nous devions, pour assurer que la tige d'extension des volets ne frottait pas à aucun endroit du fuselage, agrandir considérablement le trou par lequel doit passer la tige, burinant dans la nervure F815B. Un courriel de chez Vans m'a rassuré que mes trous n'étaient pas trop grands. Sur les photos on voit le trou de tige, avant et après l'agrandissement, qui est considérable. Ce trou a été J'ose croire que la configuration des volets plus récents fait en sorte que le trou original est de grandeur presque suffisante.

_________________________________________________________

19 au 26 septembre 2010 - varia

Cette semaine je devais me préparer pour un cours que j'enseignais mardi après midi. J'ai donc dû limiter mon temps sur le projet. En plus je me suis privé d'assister à la première rencontre canadienne de la Experimental Aircraft Association ayant lieu à Gatineau. Je pouvais voir les avions survoler la maison: des Mustang, Spitfire, Corsair, Lancaster, CF-18 et j'en passe.

Côté projet, j'espérais pouvoir reposer les ailes sur l'avion et en profiter pour terminer l'installation des carrénages qui sont fixées sur elles. Toutefois, la météo n'était pas au rendez-vous - bruine et pluie une bonne j'ai dû m'en passer et faire d'autres tâches sur le fuselage: ajustement du cadre de la verrière, installation des rails, installation du bloc d'arrêt C-806, finalisation de l'installation des tuyaux du système freins, ponçage de la poignée d'ouverture de la verrière. Aussi, pour me préparer pour la réinstallation des ailes, j'ai installé le plancher arrière pour permettre l'ajustement des tiges de volet une fois les ailes installées.

Voici une photo de la poignée de la verrière, que j'ai dû limer et poncer pour lui donner sa forme profilée. Lorsqu'on le reçoit de Vans, son devant est plat.

Aussi, j'ai poursuivi l'installation du verrou de la porte de soute de baggage avant. J'avais acheté des verrous à clé il y a quelques mois, mais je n'avais pas encore réussi à trouver le temps pour faire l'installation. Voilà que je découvre que j'avais perdu une pièce du verrou, une sorte de bièle qui sert à insérrer et retirer les tiges de verrouage. Ayant reçu une nouvelle de chez Vans, j'ai découvert ensuite que le trou de fixation était mal orienté, j'ai dû en fabriquer une nouvelle, ce que j'ai fait.

Pour les freins, j'ai reçu les conduits flexibles en teflon de Vans, je les ai donc installées temporairement. Il me reste à les fixer en permanence au train d'atterrissage. C'est une idée que j'ai copiée de Kevin Horton. Comme lui, j'ai limé un côté de l'union AN815-4D pour mieux l'adapter au carrénage en fibre de verre qui l'entourera éventuellement.

_______________________________________________________________________________

11 septembre 2010 - installation des ailes!

Cette semaine j'ai fait les préparatifs pour l'installation des ailes qui devait se faire samedi, question de profiter du beau temps prévu par les gurus météo. Samedi matin Michel Roy et Jean Jacques sont venus prêter un bon coup de main, Marc Antoine et Chantale, à titre de photographe atitrée, ont participé aussi! Vu qu'il l'avait déjà fait pour son RV7A, j'ai demandé à Michel de diriger l'opération, ce qu'il a fait avec une main de maître! Nous avons alors posé les ailes et une fois posées, il fallait percer le trou dans le longeron arrière F-806 («rear spar»), la position de ce trou déterminant à la fois l'angle d'incidence des ailes et leur angle par rapport à l'axe longitudinal du fuselage («sweep angle»). Pour ce faire, nous avons d'abord tiré une corde dans l'axe des ailes, en avons tiré une autre dans l'axe longitudinal du fuselage, nous nous sommes assurés que les deux étaient à 90 degrés l'un par rapport à l'autre et avons ajusté l'angle des ailes par rapport à cette référence. Pour ce qui est de l'angle d'incidence, nous avons utilisé le niveau électronique, précis à 0,1 degrés, un outil fort utile pour ce genre de mesure. Nous avons aussi mesuré la distance entre le bout de chaque aile et un point de référence sur l'empennage. Avant de percer, nous avons mesuré et ajusté et remesuré et réajusté et encore remesuré. Alors que les ailes sont parfaitement alignées dans l'axe longitudinal et que l'angle d'incidence est quasi-parfait, il reste une légère différence (1/8 po.) dans la distance entre chaque bout d'aile et le point de référence sur l'empennage. En espérant que cette différence ne causera pas un déséquilibre au niveau du comportement en vol..... ce qui ne devrait pas être le cas selon les limites acceptables de Vans.

Suite à cette installation, j'ai poursuivi avec d'autres tâches qui doivent se faire avec les ailes installées: perçages des trous reliant les peaux inférieures F-826/F827 aux ailes, installation du support de réservoir F-863-1, installation des conduits d'essence et conduits de ventilation des réservoirs. Puisqu'on annonçait de la pluie pour le lendemain, j'ai dû enlever les ailes et les remettre sur leur support dans le garage. Même Marc Antoine s'est impliqué en enlevant les pellicules de plastique bleu qui restaient sous le fuselage...!

Il me reste encore l'installation des carrénages aile-fuselage F-872APP/872BPP («wing fairings») et ceux des volets F-872CPP («flap fairings»). Ce qui nécessitera la réinstallation des ailes, ainsi que les volets et les ailerons. J'ai hâte de pouvoir terminer cette tâche pour mettre les ailes en storage dans un autre garage, là où est présentement la verrière, ce qui va me permettre de placer la verrière dans mon garage et aller de l'avant avec les coupes et l'installation. Ah les limites d'un garage simple! Les coupes dans le plexiglass exigent une bonne chaleur (25 degrés ou plus), sinon il y a des risques de le fendre. J'aimerais pouvoir faire une bonne partie de ce travail à l'extérieur, question de ne pas tout salir le garage et l'avion avec de la poussière de plastique. Il faut donc faire vite car l'automne approche....

_________________________________________________________________________________

28 août au 6 septembre 2010 - début de l'installation de la verrière

En fin de semaine j'ai débuté l'installation de la verrière, en commençant par le cadre en acier qui doit être posé sur ses rails. Remarque générale avec le kit: les instructions accompagnant le kit de Finition sont moins détaillées que les instructions précédentes, il faut donc faire plus attention aux plans.

Sur le rail C805/C804 j'ai eu de la difficulté à savoir où allaient les trous de 1/8 po. versus les trous de 3/32 po. Il faut lire attentivement car les trous de 1/8 po sont ceux qui sont destinés à recevoir les vis AN507-6R10, qui en passant, s'avèrent trop cours pour passer à travers le C805/C804 et la peau supérieure arrière F-825. Je vais donc commander des vis plus longues, AN507-6R12. J'ai aussi commandé des rivets AN426AD3-7 car je juge les AD3-6 spécifiés par Vans sont trop courts. Aussi, pour la butée de plastique C-806, les plans indiquent des vis AN507-6R10 qui sont aussi trop courts, je vais donc les remplacer par des -6R12. Je dois aussi me procurer un forêt #30 d'un po. de longueur pour me permettre de faire les perçages à travers le C-806 dans le cadre F-807, les forêts que j'ai à ma disposition étant trop longs pour cet espace restreint.

Mercredi j'ai poursuivi l'installation du tuyau hydraulique pour les freins, la partie entre le fuselage et l'étrier. J'ai pensé installer un tuyau teflon flexible sur les derniers 12 po se rendant au frein, comme l'a fait Kevin Horton, toutefois le prix demandé par Aircraft Spruce dépassait 100$ pour deux pièces qui étaient faits sur mesure. Vans vend des tuyaux de 15 po. qui font partie de ses kit à 15,50$ la pièce, alors je les ai commandées.

Samedi j'ai assemblé le support des ailes et dimanche Jean Audet est venu me donner un coup de main pour les enlever du mur et les poser sur le support, ce qui s'est bien passé. Pour ce faire, nous avons sorti l'avion du garage, c'était sa première sortie! Par la suite nous avons posé la peau avant supérieure F-821 sur le devant. Jean était fortement impressionné par l'état de la construction, ayant participé à la préparation des ailes il y a de celà deux ans. Merci Jean!

Mardi, je n'avais pas de clients donc j'en ai profité pour nettoyer une des ailes qui était tâchée de peinture. Aussi, j'ai lu les instructions pour la pose ailes sur le fuselage, je m'aperçois que j'ai plusieurs tâches à faire pour être enfin prêt en fin de semaine!

Je suis en train d'organiser l'installation temporaire des ailes sur le fuselage, pour ça j'ai demandé l'aide de Michel Roy, qui a construit son RV7A, comme superviseur de l'installation. Le tout se fera la fin de semaine prochaine si la météo est au rendez-vous.

_________________________________________________________________________________

 

 

 

  pour communiquer avec moi

Premier | Précédent | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 | Prochain | Dernier