RV8 de Psychose - Normand Gingras

Vols d'essai 2

||

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 14 juillet 2019 - aller-retour à CNV9 (Neuville)

Mon fils Marc Antoine est allé visiter Québec question de profiter du Festival d'Été de Québec, sise sur les Plaines d'Abraham... Il en a beaucoup profité et il m'a demandé d'aller le chercher en RV8 pour qu'il puisse faire le retour à vol d'oiseau (bcp plus rapide qu'en auto avec ses amis qu'il me dit...)... La météo était au rendez vous alors j'ai décollé vers 10h et atterri à CNV9 à 11h15. La météo était splendide. Lors du vol de retour, il y avait des nuages épars dont les sommets étaient à 6500 pi, ce qui correspondait à notre altitude de croisière.. encore beau vol de retour. Vents de face de 30 kts environ, donc durée du trajet: 1h25.

Toujours des problèmes avec l'autopilote qui oscille suite à 30 minutes de vol environ. Parfois il se remet à bien fonctionner suite à une période de désactivation de 10 minutes... J'attends toujours une réponse de TruTrak à cet effet.

 

____________________________________________________________________________________

lundi 8 juillet 2019 - aller-retour à CPG5 (Hawkesbury Est)

Samedi Chantale et moi avons fait le trajet vers Hawkesbury pour assister à leur déjeuner mensuel. Nous avons été très bien reçus. Pour l'aller, un front froid cheminait au nord de notre route et nous avons eu des nuages à 1700 pi, limitant notre altitude à 1500 pi. Un vent de travers important nous attendait à CPG5 mais l'atterrissage s'est tout de même bien passé.

À CPG5 nous avons eu l'occasion de jaser avec Michel, propriétaire de Aéro Aventure, un atelier de peinture d'aéronefs utilisant les peintures Stewart Systems, ce que j'ai appliqué comme primaire sur la fibre de verre du RV8 ainsi qu'à l'intérieur du fuselage. À la vue du schème de peinture que je propose pour le RV8, il m'a conseillé de faire appel à un atelier de carosserie automobile, les peintures d'automobile étant plus résistantes, couvrant mieux et étant donc moins lourdes et moins dispendieuses. J'apprécie beaucoup ses conseils, mais le défi sera de trouver un atelier près de l'aéroport, à moins d'enlever les ailes et transporter le tout par camion remorque, ce qui me plait pas du tout.

Voici une photo d'un F1 Rocket qui a une peinture semblable à ce que j'aimerais sur mon RV8. Je note qu'aucun des RV8 que j'ai vu peinturé en rouge ne me plaît, donc je vais me fabriquer un modèle en 3D sur lequel je pourrai tester mes schèmes avant d'y aller de l'avant. Pour le moment, je prévois une bande en damier noir et blanc qui diffèrera de celle ci-dessous, moins large à l'avant et plus large à l'arrière, s'étendant sur l'empennage. Alors que le rouge sera peint, la bande risque d'être un appliqué, mais Michel me conseille de faire le tout en peinture, question d'esthétique et de maximiser la valeur de l'appareil... mais ça reste à voir. Je ne suis pas pressé pour l'application de la peinture, mais j'aimerais la faire d'ici un an ou deux, pendant la période hivernale...

Lors du vol de retour de CPG5, le moteur ne tournait pas doucement comme à l'habitude, il y avait des moments de roulement instable. Appauvrir ou enrichir le mélange ne réglait pas le problème, ce qui mérite un examen plus approfondi...

____________________________________________________________________________________

mardi 2 juillet 2019 - aller-retour à CZBM (Bromont)

Vendredi dernier j'ai fait un aller - retour à CZBM, question de participer à une rencontre des psychologues cliniciens pour le programme VTN qui s'occupe d'interventions auprès de vétérans canadiens. Le vol a été super, un matin splendide. Je craignais un peu pour les vents de travers à Bromont, mais les vents étaient assez peu élevés au final. Les gars du FBO étaient super..

Je suis arrivé en taxi un peu après le début de la rencontre et il m'a fallu un moment pour me mettre dans la bulle «thérapeute» suite au vol. La journée s'est super bien passée.

Le retour du lendemain était un peu moins agréable dû aux turbulences provoquées par des vents très forts du nord-ouest, mais tout c'est bien passé. Une heure de vol au lieu de 4 heures de voiture... yes!

____________________________________________________________________________________

vendredi 14 juin 2019 - aller-retour à CYSB (Sudbury) et quelques vols

Vendredi passé j'ai été visiter mon père et sa conjointe Noreen. Mon père sortait de l'hôpital suite à une chiurgie à son bras droit où on lui a installé une tige en titane dont le but est de fixer ensemble les deux parties fracturées de son humérus. Alors qu'il était chambranlant à sa sortie de l'hôpital, il va de mieux en mieux et espère pouvoir bientôt reprendre le train-train de la vie quotidienne. Le vol pour l'aller a super bien été, il faisait un temps superbe mais avec un vent de face assez fort, ce qui a réduit ma vitesse-sol. Le trajet s'est super bien déroulé jusqu'à CYYB (North Bay) où j'ai choisi de descendre sous les nuages à 4500 pi, question de mieux éviter un autre avion à la même altitude devant moi à 5 milles, mais que je n'arrivais pas à voir. La fin du trajet a donc été plus turbulent. Lors du retour, les nuages épars sont le devenus de moins en moins en cours de route, au point où j'ai dû descendre de 7500 pi à 3000 pi pour rester VFR.

Avant ce vol, j'avais échangé les servos roulis et tanguage de l'autopilote Trutrak, question de diagnostiquer mon problème d'oscillations. L'autopilote n'a pas oscillé du tout lors du trajet vers YSB. J'ai donc réglé les paramètres aux valeurs par défaut. L'autopilote s'est remis à osciller sur le vol de retour... merde. Visiblement, il s'agit d'un problème autre que le servo tanguage.. j'attends une réponse de Trutrak à cet égard.

Nuages qui s'accumulent sur vol de retour de CYSB....

Ci-dessous, à noter les vitesses: 144 IAS, 162 TAS et surtout, 192 GS.... yes!

____________________________________________________________________________________

mardi 28 mai 2019 - vol d'essai - tout va bien

J'ai réussi à trouver le temps et la météo pour enfin faire un premier vol.

Il y avait, dans le circuit, le Spitfire des Ailes d'Époque du Canada, le Pitts Special S1S de Peter Ashwood-Smith, un C-172 et quelques autres qui arrivaient et partaient. Suite à avoir effectué quatre poser-décoller, j'ai quitté le circuit pour faire du travail à 10 milles au nord de l'aéroport. J'ai fait des virages à forte inclinaison et quelques tonneaux.

Je me sentais un peu «rouillé», étant donné que ça faisait quatre mois depuis mon dernier vol... difficultés à bien contrôler vitesse et altitude... et à me souvenir de tout le détail des checks.... mais c'était bon de me retrouver enfin dans les airs...! Et l'avion est toujours super à piloter...! :-)

 

____________________________________________________________________________________

vendredi 24 mai 2019 - jupe enfin installée

J'ai réussi à terminer le primaire et installer la verrière sur l'appareil mercredi suite à l'avoir nettoyée abondamment. J'ai découvert quelques égratignures qu'il faudra éventuellement enlever mais pour l'instant j'ai une écoeurantite aigüe et j'attendrai avant de m'y mettre. D'autres chats à fouetter. J'ai pris le temps de «ressuciter» le moteur en enlevant les bougies et en le faisant tourner plusieurs secondes, question de permettre à l'huile de circuler dans le moteur et d'augmenter la pression d'huile à une valeur minmale. J'ai ensuite ré-installé les bougies et fait une inspection pré-vol détaillée. J'ai découvert que deux sondes CHT n'étaient pas installées dans leur socle et un carénage d'aile avait été mal installé lors de l'inspection annuelle. J'ai corrigé mes erreurs.

Ce weekend, à Montréal pour donner la deuxième et dernière partie d'une formation en thérapie de couple.. j'espère donc faire un premier vol dimanche.

Quelques photos...

Belle verrière sans craque!!!

Vue arrière du joint fuselage-verrière ... presque parfait....! Le blanc qu'on aperçoit est un ruban de velcro, côté feutré.

 

____________________________________________________________________________________

mercredi 15 mai 2019 - enfin des progrès!

J'ai réussi à re-peinturer la jupe... pas sans problèmes, il y a eu encore des gaffes, mais relativement mineures cette fois.

J'ai collé la jupe à la verrière et je l'ai apportée au hangar pour l'installer sur l'avion, question de m'assurer que le tout est bien alligné... J'ai passé plusieurs heures à essuyer l'excédent de Sikaflex mais je suis assez satisfait du résultat. J'ai pu aussi installer les rivets et boucher les trous avec du flox. Il me reste à poncer, finir et peinturer.

____________________________________________________________________________________

samedi 11 mai 2019 - gaffe sur la jupe!

Je suis de retour de Picton Ontario, où j'ai travaillé deux jours avec des anciens combattants souffrant de stress post-traumatique. Le weekend d'avant j'étais à Montréal où je livrais une formation en thérapie de couple. Je dois retourner à Montréal dans deux semaines pour terminer. Entre temps, j'espère continuer le travail sur la jupe.

Avant de quitter pour Picton, j'avais passé l'intérieur et l'extérieur de la jupe au primaire et l'intérieur à la peinture blanche. J'ai travaillé tard pour terminer. Le lendemain je découvre que la peinture blanche était craquée partout... j'ose croire qu'il a fait trop froid dans le garage où j'avais laissé la porte partiellement ouverte, question de pemettre à la circulation d'air d'évacuer les odeurs toxiques... GAFFFE! J'ai donc tout enlevé la peinture et le primaire en ponçant...ce qui m'a pris des heures.... les jurons ont été entendus jusqu'au bout de la rue je crois....

J'ai eu le temps, avant de partir, de repasser au primaire mais il me manque de la peinture blanche que j'ai commandée. Je la recevrai lundi. Je n'en reviens pas combien cette jupe et la verrière me font chier... j'en ai absolument marre... et le temps qui passe et moi qui ne vole pas!!! :-( :-(

À suivre....

____________________________________________________________________________________

samedi 27 avril 2019 - suite de jupe

J'ai été souvent absent ces dernières semaines mais me voilà de retour pour continuer le travail sur la jupe. J'ai pu ajouter de la fibre de verre et tester le tout sur l'appareil... enfin, je crois que le fit est bon, la jupe épouse bien l'arrière du fuselage. Il me reste alors le ponçage de finition, le primaire, la peinture blanche à l'intérieur, coller et riveter à la verrière, suivi de finition des trous et primaire... ouff! j'en ai encore pour un mois avant de retourner voler, je crains...

____________________________________________________________________________________

mercredi 10 avril 2019 - Sun N Fun 2019, suite de jupe

Un peu écoeurés de l'hiver qui ne finit plus de finir, nous avons Chantale et moi décidé de nous envoler vers la Floride, prendre un peu de chaleur et de soleil... La météo était splendide, trop chaude même, mais nous en avons profité... Deux jours à Sun N Fun où j'ai pu visiter de nombreux kiosques et me renseigner sur divers items que j'ai l'intention d'acheter éventuellement: GRT mini EFIS, GPS 175, alternateur Plane Power FS1-14. Et demander conseil sur Trutrak autopilote qui pose problème d'oscillations. On me suggère d'échanger le servo roulis avec le servo tanguage pour confirmer que le problème persiste, sinon, c'est l'indication que le servo tanguage pose problème et qu'il faudra le remplacer...

Les Blue Angels étaient au rendez-vous, spectacle que je n'avais jamais vu... différent de celui des Snowbirds...un peu moins de finesse, plus de puissance, plus de bruit... impressionnant tout de même!

la météo était très clémente.. nous avons pu profiter un peu de la piscine...

Jupe de verrière: je croyais avoir bien formé la jupe pour qu'elle épouse bien le fuselage... j'ai tout poncé, passé au primaire, et peint en blanc à l'intérieur..le tout prêt à coller et riveter à la verrière.. pour m'apercevoir que la jupe n'épouse toujours pas bien le fuselage arrière... merde! Je ne sais pas comment j'ai fait, mais quelque chose a bougé quelque part et je dois encore une fois ajouter de la fibre de verre pour combler le petit espace... photos à l'appui. Je dois alors m'y reprendre... je commence en avoir marre... mais bon... Dans les photos, on voit l'ajout de fibre de verre, environ 3/16 de pouce... Encore du ponçage, fibre de verre, primaire et peinture à refaire...

Je dois me rendre à Picton pour le travail ce weekend, donc pas le temps de faire avancer le tout avant un bon moment... :-(

 

 

____________________________________________________________________________________

vendredi 29 mars 2019 - suite de l'installation de la verrière

Je continue le travail, ce qui implique que je ne suis pas allé à Pembroke en RV8... :-( J'ai réussi, finalement, à donner à la jupe une forme qui épouse bien le fuselage. Il me reste donc à faire la finition, fibre de verre, ponçage, primaire et peinture blanche à l'intérieur. Alex est venu examiner mon travail... il trouve que tout va bien et que je ne devrais pas m'en faire avec la finition. Il m'a offert d'utiliser son atelier pour faire la peinture. C'est très chic de sa part. Merci aussi à Michel Roy pour le prêt de ses pistolets à peinture... toujours bien d'avoir de l'équipement de qualité!

Bonne nouvelle, je viens d'apprendre que Garmin vient de produire deux nouveaux appareils GPS WAAS homologués, avec des prix nettement inférieurs à ceux qui existaient jusqu'alors (10 000 CDN$ et plus) . Les GNX 175 et 375 sont disponibles pour 6500 CDN$ et 10 400 CDN$ respectivement, le 375 étant doté d'un transpondeur ADS-B in/out. Même si ces appareils n'ont pas de radio intégrée, ils rendent beaucoup plus abordable l'installation d'une plateforme IFR. J'y songe sérieusement.

GPS GNX 175

Chantale et moi serons en vacance à Sun N Fun la semaine prochaine, il va sans dire que je compte examiner de près ces nouveaux appareils. Nous en profiterons pour nous baigner au soleil de la Florida....

____________________________________________________________________________________

vendredi 15 mars 2019 - suite de l'installation de la verrière

Je continue tranquillement l'installation, qui me cause plus d'ennuis que je ne l'aurais espéré. Alors que j'avais soudé les deux moitiés de la jupe avec de la fibre de verre, je n'ai pas été suffisament attentif à ce que la jupe épouse bien le fuselage, question de prévenir les fuites d'air dans l'habitacle. Le côté gauche surtout de la jupe n'était pas bien à sa place, j'ai dû refaire la fibre de verre en veilllant cette fois à ce que la jupe reste bien collée au fuselage. Je constaterai le résultat demain lorsque la résine aura durci.

J'espérais me rendre en RV8 à Pembroke pour une formation que je dois livrer à Petawawa la semaine prochaine, mais je doute que la verrière soit prête d'ici là... :-(

 

____________________________________________________________________________________

lundi 25 février 2019 - progrès sur l'installation de la verrière

Je poursuis tranquillement l'installation. Cette semaine j'ai appris que le fournisseur avait reçu la colle Sikaflex, j'ai donc pu coller la verrière sur le cadre avec de la colle Sikaflex 295 UV blanche. Toutefois je l'ai fixée autour de l'arceau avec des rivets CS4-4, ayant confirmé que les vis ne tenaient pas suffisament. Je me suis assuré de percer ces trous un peu plus grand cette fois. Je crois que j'aurais dû aussi utiliser la colle noire au lieu de la blanche, question d'esthétique. Je songe aussi à ajouter une couche de colle noire sur la blanche.. je verrai une fois la jupe en place. Il faut dire que c'est tout un aria d'assurer un fini lisse et esthétique de la colle... j'ai dû passer une heure à essuyer l'excédent par ci et par là...

Hier j'ai apporté la jupe et la verrière au hangar, question d'installer le tout sur l'avion pour placer la jupe avant de faire les perçages pour les rivets qui la retiennent au cadre. Effectivement, la jupe est lègèrement trop petite étant donné que la nouvelle verrière est plus large que l'ancienne. J'ai coupé dans la fibre de verre pour accommoder. J'aurai donc à refaire de la fibre de verre pour remplir l'espace, suivi de ponçage, primaire et peinture.. :-(

Bonne nouvelle: la verrière se ferme très bien sur l'appareil...

rivets CS4-4 retenant l'acrylique sur l'arceau. J'ai fait très attention à ne pas trop forcer mais on est à la merci de la tension maximale de la tige du rivet.

Sikaflex 295 UV blanc qui tient l'acrylique au cadre en acier.

arrière de la jupe coupée pour assurer qu'elle épouse la forme du fuselage... faudra resouder avec de la fibre de verre....

 

____________________________________________________________________________________

mardi 12 février 2019 - progrès sur l'installation de la verrière

L'installation de la nouvelle verrière avance tranquillement. J'ai commencé par enlever tous les rivets qui retiennent à la fois la jupe en fibre de verre et l'acrylique. Je craignais que la colle Sikaflex 295 installée dans la crevace entre l'acrylique et la jupe rendrait difficile leur séparation, mais ma spatule en plastique a bien fait le travail.

J'ai été soulagé de constater que j'avais bel et bien agrandi les trous dans l'acrylique lors de l'installation des rivets il y a quelques années. Alors la fissure n'était pas provoquée par une lacune de ma part, j'avais bien suivi les directives de Vans. Quoiqu'en ayant agrandi les trous davantage, j'aurais peut-être pu éviter le problème, qui, j'ose croire, est exarcerbé par les froids extrêmes hivernals de notre région.

J'ai ensuite rempli tous les trous de la jupe avec de la fibre de verre (flox) et poncé pour le rendre lisse. Toutefois, une fois la nouvelle verrière placée sur le cadre dénudé, j'étais déçu de constater que l'arrière de celle-ci est beaucoup plus large que le cadre, nécessitant de forcer l'acrylique vers l'intérieur pour qu'il épouse la forme du cadre, comme si on tentait de fermer une cocquille sur elle-même, induisant un stress important dans l'axe central de celui-ci. Si je persistais dans cette direction, je crois que ce ne serait qu'une question de temps avant que le stress fasse son oeuvre et fissure la verrière à nouveau....

J'ai donc décidé de coller au lieu de riveter l'acrylique au cadre. Et de mettre un espace entre le cadre et l'acrylique au lieu de forcer cette dernière à épouser la forme du cadre. Toutefois la jupe en fibre de verre risque de ne plus bien s'asseoir sur l'arrière du cadre/l'acrylique et nécessitera probablement du travail considérable avec la fibre de verre suivi de primaire et peinture :-(. Je confirmerai une fois rendu à cette étape. Pour le moment j'ai fait les perçages et les coupes approximatives de l'acrylique pour lui donner la forme autour du cadre. À noter que je prévois visser, au lieu de coller, la verrière autour de l'arceau. Alors que j'ai fait des perçages tout au long de la jupe, je compte visser ou riveter à un ou deux endroits seulement pour asseoir solidement l'acrylique sur le cadre avant de coller. Les trous serviront de points d'ancrage pour la colle. Je m'assurerai néanmoins de bien agrandir les trous pour minimiser la probabilité de provoquer des zones de stress. J'attends pour le mois de mars les tubes de colle Sikaflex 295 UV.

Quelques photos:

verrière sur son cadre, le contour taillé pour le cadre:

espacement entre le cadre et l'acrylique à l'arrière:

 

Espaceurs pour avoir 1/8 po entre l'acrylique et le cadre. La portion où sont mes doigts ci-dessus, aura 1/4 po d'espace. La colle Sikaflex remplira interstice.

contour de l'arceau, tentative de coupe à 5/8 po distance des trous qui recevront les vis. J'ai gâché la coupe à quelques endroits et j'ai dû poncer pour enlever les inégalités. Résultat: la bord se trouve à 9/16 po au lieu de 5/8 po. J'espère que ça n'affectera pas la fermeture contre le parebrise une fois réinstallé sur l'avion.

 

 

 

 

____________________________________________________________________________________

jeudi 31 janvier 2019 - tentative de vol - verrière fissurée à nouveau

Lundi j'avais l'intention de faire des tests du système autopilote, suivi d'une évaluation du taux de montée et quelques manoeuvres de voltige. Alors que j'atteignais à peine 1000 pi d'altitude j'ai entendu un PSSSHHTTT aigü, comme si l'habitacle se dépressurisait soudainement. J'ai donc annulé mon vol en direction nord et retourné pour l'atterrissage. Une fois au sol, j'ai pu confirmer mes craintes: effectivement l'habitacle s'est dépressurisé lorsque la verrière s'est fissurée, et ce au même endroit qu'auparavant, sauf que cette fois, la fissure s'étend tout autour de la verrière....! Il faisait -18 deg C; décidemment, l'acrylique craint le froid ....

J'ai par la suite enlevé la verrière et l'ai transportée chez moi. Je vais installer la nouvelle verrière acrylique que j'ai achetée l'an passé et que je prévoyais installer lors de la peinture de l'avion.

Je n'étais pas du tout satisfait de la réparation effectuée l'an passé suite au bris initial. J'ignorais combien de temps allait prendre la réception et installation de la nouvelle verrière et je ne voulais pas nuire à mes chances de pouvoir piloter l'avion lors de notre mariage en juillet dernier. J'avais donc opté pour la réparation.

Dans un premier temps, il me faudra enlever tous les rivets afin d'enlever la verrière. Ensuite opération délicate: faire une belle coupe dans l'acrylique de la nouvelle verrière pour qu'elle soit à la même dimension que l'ancienne. Il me faudra travailler dans un garage bien chaud, question de minimiser les risques de fissurer la nouvelle verrière lors de la coupe et des perçages.... Et cette fois je m'assurerai de percer les trous suffisaments grands pour ne pas provoquer de fissures..... J'ignore pour le moment si vais fixer avec des rivets ou avec des vis... Les vis permettraient un serrage plus contrôlé, donc moins de risques de provoquer fissures, et permettront également d'enlever la jupe plus aisément advenant un autre bris.... Mais les rivets, une fois recouverts de fibre de verre, sont invisibles, donnant un look beaucoup plus «clean»...

Verrière dans le garage.. belle craque! :-(

____________________________________________________________________________________

mardi 15 janvier 2019 - autre vol de voltige et aller-retour CYND-CYSB

Dimanche j'ai fait un autre vol, j'ai re-testé l'autopilote et fait quelques manoeuvres de voltige, loopings, cloverleaf et tonneau. J'avais installé un peu de scellant sur la connexion du conduit d'huile, ce qui a colmaté la petite fuite. Cette semaine on annonçait une météo impeccable dans le nord de l'Ontario alors j'en ai profité pour visiter mon père à Sudbury samedi avec retour dimanche. Mon frère Richard m'a accompagné. Il y avait un fort vent de face pour l'aller, environ 20 noeuds, le voyage exigeant presque 2 heures alors que le retour s'est fait en 1h30. Avec une température de -15 deg C au sol, il faisait environ -30 C à 8500 pi. Richard avait un peu froid aux pieds et moi aussi.

J'en ai profité pour encore une fois tester le fonctionnement de l'autopilote Trutrak... j'espérais pouvoir videoscoper les oscillations qu'il provoque suite à une dizaine de minutes d'utilisation mais j'ai dû désactiver l'autopilote avant que je ne puisse prendre la vidéo, question de respecter l'altitude autorisée par ATC. L'autopilote fonctionnait mieux pendant la deuxième moitié du vol et pendant tout le vol de retour. Pendant le vol de retour, j'ai pu davantage me familiariser avec les fonctions de mon EFIS, dont ceux liées au VOR et au GPS.

Au retour, tout près de Gatineau, il a fallu descendre à une altitude de 2000 pieds, question de rester sous les nuages en vol VFR.

J'adore faire ce genre de vol à l'occasion, surtout lorsque le trajet se fait en 1-2 heures de vol au lieu de 6-8 heures de voiture!!! Richard est bien d'accord avec ça... !

____________________________________________________________________________________

samedi 5 janvier 2019 - vol d'essai - premier looping

Lundi le 31 décembre, la météo était au rendez-vous et j'ai pu finalement faire un vol d'essai. J'en ai profité pour tester encore une fois le fonctionnement de l'autopilote TruTrak qui oscille ou prend de l'altitude suite à quelques minutes de vol stable. J'ai changé les paramètres en espérant régler le problème, mais sans succès. Je vais refaire le test et videoscoper et envoyer à Trutrak pour leur demander conseil et peut être leur envoyer l'instrument et faire vérifier son fonctionnement.

Par la suite j'ai fait quelques loopings, question de m'initier à ces manoeuvres dans mon appareil. Mon premier était couci-couça, le deuxième beaucoup mieux. Il va falloir de la pratique.... mais l'appareil se comporte bien et j'ai pu facilement contrôler la vitesse de sortie, ce qui m'inquiétait un peu suite aux commentaires de Paul Kissman qui a fait l'évaluation de voltige de l'appareil en septembre dernier.

Suite au vol j'ai confirmé que la coulisse d'huile était toujours présente, j'ai donc appliqué une couche de scellant sur la connexion.

J'espérais me rendre à Sudbury pour visiter mon père, mais d'autres contraintes, dont la météo, ne l'ont pas permis. Ce n'est que partie remise...

____________________________________________________________________________________

samedi 29 décembre 2018 - Inspection annuelle enfin terminée

Hier j'ai terminé l'inspection annuelle et fait un point fixe sans le capot, question de mieux inspecter pour les fuites d'huile suite à l'arrêt du moteur. J'ai trouvé une légère fuite sous la connexion qui conduit l'huile du moteur au refroidisseur d'huile. J'ai donc resseré le connecteur. J'ai découvert que Michel Roy a appliqué un scellant sur tous ses connecteurs de conduits d'huile... ce que je ferai si la fuite persiste. Alors que je prévoyais un vol d'essai aujourd'hui, la piste de l'aéroport de Gatineau était glacée à 95%, avec des vents de travers importants, donc pas de vol aujourd'hui, J'espère me reprendre demain. Ça fait déjà 2,5 mois depuis mon dernier vol...Néanmoins, ça m'a fait du bien de m'installer dans l'habitacle, démarrer le moteur, qui a parti lors de la première tentative... yes!

Il reste une légère différence entre les deux PMags, 110 RPM de réduction sur le PMag droit, vs 80 de réduction sur le PMag gauche. Suite à avoir vérifié la résistance de toutes les sections de câblage des bougies, je n'ai pas trouvé d'explication. J'ai déjà fait l"échange des PMags de gauche et de droite et la réduction reste toujours du côté droit... Pour le moment, le PMag droit allume les bougies 1 et 3 du haut et les bougies 2 et 4 du bas. Le PMag gauche fait les autres bougies évidemment. Je vais éventuellement modifier la distribution pour qu'un PMag allume toutes les bougies du haut et que l'autre allume celles du bas. On verra si ça fait une diffférence.

____________________________________________________________________________________

dimanche 16 décembre 2018 - suite de l'Inspection annuelle

Toujours en train de poursuivre l'inspection qui, encore une fois, prend beaucoup plus de temps que souhaité...

J'ai eu beaucoup d'ennuis avec l'interface entre mon borescope et la tablette Samsung de mon beau père.. il m'a fallu un temps fou pour repérer une App qui fonctionnait, ensuite celle-ci s'est carrément plantée... J'ai ensuite acheté un adaptateur pour permettre la connexion à mon iPad, en espérant que ça irait mieux mais sans succès là non plus...! Finalement j'ai pu brancher à mon MacBook où tout fonctionne bien.. sauf que ce matin l'ordi que je croyais rechargé était à plat vu qu'on l'avait débranché la veille... je me suis donc retrouvé à ne pas pouvoir faire l'inspection de l'Intérieur de mes cylindres encore aujourd'hui.. grrrr...!!!

Ayant passé presque toute la journée au hangar, j'ai pu compléter l'inspection de l'hélice, serrer à la clé dynamométrique les boulons du train d'atterrissage, «gapper» les bougies, vérifier leur résistance interne, ainsi que celle des câbles d'allumage.. tout semble en bon état...

J'ai aussi installé sur le carénage droit, des vis avec rondelles et écrous pour mieux retenir le joint de caoutchouc entre l'aile et le fuselage. Ce qui l'empêchera de s'envoler au vent étant donné que la colle ne tenait pas très bien... ce qui m'a pris quelques heures...

J'ai passé l'aspirateur dans le devant de l'habitacle et j'ai installé un nouveau flitre K & N dans le compatiment moteur, l'ancien ayant été endommagé par je ne sais quoi.. Par contre il n'est pas percé, donc j'ose croire que rien n'est passé par l'entrée d'air du moteur. Il me reste à confirmer à l'aide du borescope.. une fois l'ordi rechargé!!!

Photo du filtre endommagé ci-dessous:

Il me reste encore beaucoup beaucoup d'items à vérifier avant la vérification opérationnelle suivi du vol d'essai: habitacle, contrôles, volets, intérieur du fuselage, roues et freins. Au moins deux jours complets de travail je crois... :-( J'ai hâte de reprendre les airs!!!

____________________________________________________________________________________

dimanche 25 novembre 2018 - retour d'Europe

Suis sur le TGV de Paris direction Genève. Demain je prends l'avion pour Ottawa... J'ai eu un séjour formidable ici, ayant livré trois formations auprès de participants motivés et bienveillants. J'ai passé du bon temps avec des collègues formidables. Chez les parents de ma collègue Alexine, nous avons passé une jolie soirée à «jammer». J'en ai profité pour renouer avec la guitare basse, chose que je n'avais pas faite depuis deux ans, lors de ma dernière visite à Lausanne. Effectivement, les doigts sont «rouillés»...

Malheureusement je n'ai pas pu faire un vol dans les Alpes, aucun avion n'étant disponible. Lors de ma prochaine visite, je tâcherai d'organiser le vol avant de quitter le Canada.

Quelques photos:

Les bad boys du bad bad Grandvaux band...

collègues dans le spa.. suite à une dure journée....

la soirée s'annonce moins dure....

 

Alors que la Suisse et Paris c'est très beau, j'ai bien hâte de revenir au bercail et revoir les miens.

 

____________________________________________________________________________________

dimache 4 novembre 2018 - inspection annuelle échue et départ pour l'Europe

J'ai été assez occupé depuis mon dernier vol... je suis allé à Cornwall pour le travail le weekend dernier en espérant m'y rendre en avion au lieu de l'auto. Alors que la météo était superbe vendredi, pour dimanche on prévoyait pluie et neige avec plafonds bas... ce qui s'est manifesté. Dommage que je n'ai pas pu prendre l'avion mais ça s'est avéré une sage décision. Bien sûr, comme pour me narguer, pendant quelques jours cette semaine il a fait très beau, mais j'étsod si travail.... :-(

Dimanche 4 novembre jour de mon départ pour Lausanne, Michel Roy a fait son vol inaugural dans son très joli Bearhawk qu'il a construit au cours des quatre dernières années. Le vol s'est super bien passé. Très très content pour lui. MIchel est un constructeur super talentueux, son avion est une vraie oeuvre d'art...

La validité de l'inspection annuelle de mon RV8 est échue depuis le 1er novembre et aujourd'hui je pars trois semaines en Europe pour le travail. Donc aucun vol d'ici la terminaison de l'inspection, ce qui m'emmènera en décembre fort probablement. Peut-être que je pourrai prendre les airs à Lausanne avec un instructeur et sillonner les Alpes... ce que j'ai tenté faire il y a deux ans mais la météo n'était pas au rendez-vous...

À voir....

____________________________________________________________________________________

samedi 13 octobre 2018 - vol d'automne à Mont Laurier, QC (CSD4)

Ça faisait un bout de temps depuis mon dernier vol, j'ai donc profité d'un vol aux couleurs d'automne organisé par l'AGAG (Association des gens d'aviation de Gatineau). Nous avons fait un aller-retour à CSD4 et sommes arrêtés pour une petite bouffe dans l'excellent resto où j'ai dégusté un sandwich bacon-tomates, le tout arrosé d'un bon ginger ale... Alex m'a accompagné, lui non plus n'a pas volé depuis belle lurette... son Mooney H ayant tout juste terminé son inspection annuelle, qui a nécessité une réparation majeure au moteur. Le tout a duré 8 mois...

C'était fort agréable de retrouver les airs, malgré des nuages qui plafonnaient à 700 pi sol à un endroit. Nous avons grimpé et survolé très peu de temps avant de repérer des trous qui nous permettaient de continuer vers CSD4. Sinon, je serais rebrousser chemin, ce qu'un de mes collègues en C-172 a fait.

Taxi vers l'aire de Point fixe...

Nuages et couleurs vives en vol vers CSD4...

Le convoi bien arrivé à Mont Laurier!

Alex prévoyait faire son test en vol le lendemain. Nous nous sommes rendus à Rockcliffe (CYRO) sous un ciel splendide. Toutefois, des problèmes de démarrage, suivi de problèmes de radio, ont empêché le vol d'avoir lieu. Nous étions très déçus. Le technicien avait bien indiqué que les radios étaient en bon état de fonctionnement. À voir...

Pour ma part, je serai à Cornwall le weekend prochain pour le travail et celui d'ensuite pareillement. Il me restera le dernier weekend d'octobre pour voler car mon inspection annuelle est due en novembre.

____________________________________________________________________________________

dimanche 30 septembre 2018 - vols d'essais pour démonstration de voltige par Paul Kissman

La semaine dernière j'ai reçu mon permis de vol de la part de Transports Canada, me permettant de faire les vols de démonstration en voltige. Paul Kissman, pilote d'essai pour Conseil National de Recherche du Canada, ancien pilote de CF18, et pilote pour les Ailes d'époque du Canada, a eu la gentillesse d'accepter de faire cette démonstration. Je me suis donc rendu à l'aéroport de Smith Falls (CYSH) où Paul m'attendait. Suite à un breffage nous avons fait un vol ensemble, question de le familiariser avec les particularités de mon appareil. Par la suite il a fait deux vols en solo avec le poids distribué de sorte que le centre de gravité (CG) était près de la limite avant, soit 78,79 po. (limite maximale avant 78,70 po) de la référence et un deuxième vol où le CG était plus près de la limite arrière, soit 83,5 po (limite maximale 85,3 po). Paul était fortement impressionné par les qualités en voltige de mon appareil, ayant fait: décrochages haute vitesse, vrilles, boucles, tonneaux, immelman, et split-s. Lors de toutes ces manoeuvres, l'appareil se comporte très bien, ayant aucune tendance indésirable de roulis à gauche ni à droite lors des décrochages. Toutefois, il remarque que la vitesse augmente rapidement en descente verticale et il faut tirer agressivement, au moins 3 g, pour bien contrôler la vitesse. Avec le CG vers l'avant, les forces sur le manche sont élevées, ce qui donne l'impression au pilote qu'il tire trop fort, alors que c'est loin d'être le cas. Pour le pilote non-averti, ceci représente un risque important.   Paul a offert de m'initier à la voltige dans propre mon appareil une fois l'approbation reçue de TC.

C'est très encourageant de savoir que l'appareil se comporte aussi docilement en voltige et reste sécuritaire dans toutes ces conditions extrêmes de vol.   C'était la première fois qu'une personne autre que moi pilotait mon appareil en solo et la première fois que j'étais le passager arrière.  Merci à Paul!!! 

Tel que requis par le règlement, j'ai fièrement installé l'affiche qui indique les manoeuvres permises...! Maintenant que l'avion est certifé pour la voltige, il reste à certifier le pilote... Alors que j'ai complété une dizaine d'heures de formation en voltige dans le Super Decathlon avec l'instructeur Jonathan R., je n'ai que 5 heures de voltige à mon compte, étant donné ma piètre résistance à la nausée lors des manoeuvres... Je veux donc bâtir ma tolérance aux manoeuvres et aux g avant de reprendre l'instruction. Peut-être que Jonathan acceptera de me donner de l'instruction dans mon propre RV8? Je tenterai ma chance...

J'attends de TC le nouveau Certificat de Navigabilité indiquant que l'avion peut faire de la voltige... on me dit qu'il est déjà à la poste, donc il ne devrait pas tarder.

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 26 août 2018 - réparation de joint caoutchouc - carénage fuselage-aile

Lors de mon dernier vol avec Chantale, j'ai remarqué que le joint d'étanchéité sur le carénage entre le fuselage et l'aile gauche était en train de s'enlever. Un examen de plus près a révélé que la colle ne tenait plus le caoutchouc au carénage en alu. J'ai donc décidé de faire appel à une autre option, celle de visser le caoutchouc en place, ce que j'aurais dû faire lors de la construction. Dans la deuxième photo, on voit comment les vis restent cachées dessous le caoutchouc. On y voit aussi les résidus de colle polyuréthane noire.

J'ose croire que ça va bien tenir cette fois... Je n'ai pas fait l'aile droite où la colle semble tenir pour le moment. Si ça tient jusqu'en novembre je ferai l'installation des vis lors de l'inspection annuelle.

Quelques photos, la dernière montre le carénage ré-installé:

J'ai tenté aussi de jumeler l'EFIS au nouvel appareil ADS-B IN Stratux que je me suis acheté il y a quelques semaines. L'ADS-B IN permet, aux USA, de recevoir de l'information Météo en temps (presque) réel sur mon iPad et sur mon EFIS. J'espère pouvoir recevior cette info lorsque je suis près de la frontière à une altitude suffisante. Alors que l'appareil est bien jumelé à mon iPad via Wifi, je ne réussis pas à faire la connexion sans fil à l'EFIS. Il se pourrait que la connexion nécessite un câble, mais je n'ai pas encore trouvé de manuel qui explique comment faire.

____________________________________________________________________________________

dimanche 12 août 2018 - retour de lune de miel à Barcelone, court vol à Lachute (CSE4) avec Marc Antoine

Mercredi dernier, long retour au Canada, mais le trajet s'est bien passé. C'est toujours bien de partir, et encore mieux de revenir chez soi... Nous en avions marre de la chaleur caniculaire à Barcelone, et très heureux de nous retrouver parmi les nôtres. Notre séjour à Barcelone a été super, petits anicroches en moins. Nous avons pu déguster Picasso, Gaudi surtout, Montserrat, Tibidabo, la plage de Citje. Dommage que la chaleur était si élevée (36 deg, 46 deg avec humidex), ce qui nous empêchait d'en profiter pleinement. Nous rentions crevés tôt en soirée, trop fatiguées pour sortir et profiter des tapas ou autre mets régionaux.

Marc Antoine et moi avons profité du samedi pour participer au Race the Runway, exposition et courses d'automobiles exotiques contre la montre, qui avaient lieu sur la piste de l'aéroport Russ Beach de Smith Falls. Malheureusement, nous nous sommes résignés à s' y rendre en voiture, l'aéoport étant fermé aux avions pour la journée.

Marc Antoine est un grand amateur de voitures exotiques, et en connaît tous les détails... une véritable passion pour lui. Le grand gagnant de la journée fut la Lamborghini de 2500 HP qui a atteint la vitesse de 343 km/h ..! Je me vante que mon RV8 peut le dépasser éventuellement...

quelques photos:

Dimanche Marc Antoine et moi avons fait un aller retour à Lachute où nous avons partagé un club sandwich. La journée etait splendide et il a bien aimé. Il dit même songer à devenir pilote de plaisance!!! :-)

Photo des nuages lors du retour...

____________________________________________________________________________________

mardi 24 juillet 2018 – Mariage dans le Hangar 4 de l'aéroport de Gatineau!!!

Le vendredi 20 juillet dernier, ma belle Chantale et moi nous sommes mariés dans le Hangar 4 de l'aéroport. Contrairement à la croyance populaire, c'est Chantale qui a eu l'idée de se marier au Hangar, suite à une tentative de le faire dans le Hangar des Ailes d'époque du Canada, qui ont refusé...

Par contre, Peter A. a accepté de nous prêter son sublime Pitts S1 pour décorer le hangar, accompagné du DH83 Fox Moth de Blake R. Cet avion historique, construit en 1932, a déjà appartenu au roi Edward VIII alors qu'il était Prince de Galles. On se souviendra que le Roi Edward a dû abdiquer au trône pour marier sa dulcinée qui était divorcée de son ex-mari toujours vivant à l'époque. Or, son frère cadet Georges VI s'est retrouvé roi d'Angleterre, le père de la Reine Elizabeth actuelle. Donc nous trouvions approprié d'avoir avec nous un avion ayant appartenu à un homme qui a choisi l'amour au lieu de la notoriété. Un gros merci à Peter et à Blake de nous permettre d'aussi bien décorer le Hangar 4 lors de la cérémonie.

La journée était sublime, un jour féérique, les gens ont adoré. Suite à la cérémonie, Chantale et moi avons fait un court vol nuptial, deux tours de piste, dans le RV8. Peter nous avait précédés en faisant quelques acrobaties au dessus de l'aéroport, dont un beau coeur en fumée blanche. Un grand merci à la gestion de l'aéroport: Gaston C. Ken M., et Mario R., qui ont tout fait pour que cette journée soit aussi formidable.

Un grand merci aussi à Esther Campeau, photographe extraordinaire et artiste passionnée, qui a «trippé» au maximum, et a pris des centaines de photos, dont en voici quelques unes.

 

____________________________________________________________________________________

mardi 3 juillet 2018 – Fête du Canada à l'Ile Manitoulin

Ce weekend, j'avais décidé de me rendre chez mon père sur l'Ile Manitoulin, la plus grande île en eau douce sur la planète. La maison mobile se situe aux abords du lac Manitou, qui a la distinction d'être le plus grand lac, dans un lac, sur la planète...

Ça fait plusieurs années que je rêve d'y aller pour être accueilli par mon père et sa conjointe Noreen. Nous avons passé du bon temps avec eux mais le retour qui a eu lieu le lundi 2 juillet n'était pas tout repos... passage à travers un front froid incipient. Il y avait beaucoup de nuages cumulus entre 2000 et 5500 pieds. Au début j'ai tenté de passer dessous ce ui me contraignait à rester à 1500 pi au dessus du sol, jusqu'à j'aperçoive des trous bleus dans le ciel, ce qui m'a incité à percer les nuages pour passer au dessus, à une altitude de 5500 pi. L'atterrrissage en vent de travers 10 kts à Gatineau était sportif lui aussi, mais tout c'est bien passé.

J'étais accompagné de ma soeur Marie, qui a adoré l'expérience. Il faut dire que 2 heures d'avion bat amplement 8-9 heures de route.

Des photos suivront...

____________________________________________________________________________________

dimanche 24 juin 2018 – Fête de la St-Jean- 66 heures sur le Hobbs

Ce weekend, deux courts vols où j'ai emmené ma nièce Meaghan et ma soeur Marie faire un tour. Les deux ont adoré, mais Meaghan ne se sentait pas bien vers la fin de son vol. J'ai donc écourté.

Cette semaine j'ai échangé la position des deux PMags, question de vérifier si les Mags ou le câblage serait responsable pour la différence de baisse de RPM lors de la vérification des Magnétos. La différence est réduite, le PMag droit baisse de 100 rpm, alors que celui de gauche baisse de 60-70 rpm seulement. Mais c'est toujours le PMag droit qui baisse le plus. Il y a donc un problème avec le câblage ou les bougies... reste à tester encore pour déterminer lequel.

J'ai aussi ajusté le RPM maximal sur le gouverneur, question de l'emmener à 2700 RPM. Un tour de la vis augmente ou diminue le RPM maximal de 25 tours/min. Je dois faire un vol d'essai pour vérifier l'ajustement.

____________________________________________________________________________________

dimanche 17 juin 2018 – Fête des pères- Aller-retour à St Lazarre (CST3) - rencontre des anciens du RMC à Hudson QC - 64,8 heures sur le Hobbs

Ce weekend, le temps était fabuleux et Chantale et moi avons profité de l'avion pour nous rendre à la fête des «Morices», les francophones de la Promotion 1982 - Collège Royal Militaire de Kingston. Gaétan Houle et sa conjointe Eulalia ont tout organisé et nous ont accueillis à leur magnifique demeure sise à Hudson QC, environ 15 minutes de l'aéroport de St Lazarre. Nous étions au moins 25 Morices avec leurs conjointes, les «Moricettes». Gaétan eu la gentillesse de venir nous ceuillir à l'aéroport.

C'était vraiment le fun de revoir tout ce beau monde, la plupart je n'avais pas revu depuis la collation des grades en 1982!!! Il y a eu en masse de discussions et de belles retrouvailles, ponctuées par de nombreuses blagues... c'était comme on s'était vus la veille...

On s'est grandement amusés et avons profité de cette belle journée d'été en si bonne compagnie. Malheureusement nous avons dû quitter tôt, question de pouvoir atterrir à Gatineau avant la tombée de la nuit. Le vol de retour fut tout aussi sublime, sans turbulence aucune, avec un coucher de soleil à faire rêver...

Un grand merci à Eulalia et à Gaétan, qui malheureusement n'apparait dans aucune photo!!!

Une rencontre qui sera définitement à répéter l'an prochain...

Photos:

À l'arrivée: Jean-Pierre, Chantale et Normand

La belle gang des Morices et Moricettes!

Les discussions sérieuses...

Avec ma douce.... et Marie Josée qui parle encore!!! ;-)

Le vol de retour

____________________________________________________________________________________

lundi 4 juin 2018 – quelques vols - 63,3 heures sur le Hobbs

La semaine dernière, suite à avoir changé l'huile moteur et le filtre, j'ai fait des circuits, dont une passe basse à haute vitesse. Le weekend dernier j'ai fait un aller-retour à Lachute pour rencontrer un promoteur qui a un projet de contruction de hangars à Gatineau. Je songe à me faire construire un hangar 60 x 60 pi, en espérant le rentabiliser en louant des places, mais il se pourrait que les coûts de construction et les taxes municipales, soient prohibitifs. Je tente de trouver une solution.

J'ai toujours une bonne différence entre les rpm affichés par les PMags lors de la vérification, il y a une différence de 40 rpm entre le PMag droit et le PMag gauche, celui de droite étant plus bas. Brad Dement de EMagAir m'indique que c'est un peu limite comme différence, toutefois rien n'indique que ça soit une menace au bon fonctionnement du moteur. Il faut dire que ce problème est manifeste depuis le début du fonctionnement moteur. Brad m'a suggéré d'échanger les PMags de gauche et de droite, question de diagnostiquer s'il s'agit du PMag ou des bougies / câbles électriques.

Je dois donner une autre formation à Montréal ce weekend, suivi de deux jours de rencontres avec des collègues psychologues au Lac Brome. J'ai hâte mais ça implique que je ne pourrai voler ce weekend. Dommage qu'il n'y ait pas d'aéroport à proximité du centre-ville de Montréal, le plus près étant St Hubert. Ensuite je serai libéré de ces engagements pour l'été...

____________________________________________________________________________________

mardi 22 mai 2018 – quelques vols - 61,8 heures sur le Hobbs

Depuis la mi-avril, très occupé par le travail pendant les weekend, donc pas beaucoup de temps à consacrer au vol. Quelques petites corrections: mon problème d'enregistrement des données sur l'EFIS semble réglé. Après avoir consulté GRT sans succès, j'ai décidé de recharger le logiciel d'exploitation même si aucune mise-à-jour n'était nécessaire. Ça a marché.

J'ai enlevé mon PFD qui n'affichait plus la vitesse, l'altitude ou la direction. TruTrak m'a demandé de le retourner, mais j'attends d'enregistrer une video du comportement de l'autopilote qui provoque toujours des oscillations en vol après 15 min d'activation. Je n'ai pas encore eu le temps le faire un vol voyage pour confirmer le problème et le videoscoper. Je prévoyais envoyer les deux pièces d'équipement en même temps, question de sauver sur les frais de poste.

J'ai fait un court vol local avec Chantale la fin de semaine passée et un aller-retour en solo à St Lazarre hier. Chantale trouvait le ciel trop turbulent, alors nous avons écourté le vol. À St Lazarre hier, les vents de travers étaient trop forts pour risquer un atterrissage. Il y avait énormément de turbulences à 2500 pi. Suite à deux essais où je n'ai pas osé risquer la pose au sol, j'ai pris le cap pour Gatineau. Les vents étaient à 80 deg de la gauche à 15-22 kts. Je ne me souviens plus de la dernière fois où j'ai dû avorter un atterrissage... un jour je serai plus confiant en mes habiletés d'atterrissage «x-wind». Un peu gênant, mais c'est beaucoup mieux qu'une perte de contrôle, surtout que je trouvais la piste drôlement étroite...

J'ai poli les ailes, qui étaient très sales... je dois en faire autant sur le fuselage et l'empennage...

____________________________________________________________________________________

lundi 2 avril 2018 – petits vols avec des membres de la famille - 59,3 heures sur le Hobbs

La semaine dernière j'ai animé une formation en thérapie de couple à Montréal à un groupe de sept personnes, le tout s'est bien passé. Nous avons passé du bon temps chez mon cousin Jacques et sa conjointe Michelle. Chantale est venue avec moi et en a profité pour essayer sa robe de mariée. Effectivement, suite à 18 ans de concubinage, Chantale et moi avons décidé de nous marier, ce qui va se passera le vendredi 20 juillet dans le Hangar 4 de l'aéroport de Gatineau. Suite à la cérémonie, qui devrait durer 45 minutes, il y aura un court vol nuptial, suite auquel nous irons manger et festoyer au resto L'Orée du bois, à Chelsea. Nous avons très hâte.

Alors qu'il faisait très beau le dimanche suivant notre retour de Montréal, je me sentais fatigué et j'ai donc décidé de ne pas faire de vol.

Dimanche et lundi de Pâques par contre, j'en ai profité pour donner des tours à mon frère Raymond, ses fils Ray-Ray et Julien, ainsi qu'à mon neveu Nicko. Lundi c'était le tour à Mikayla, la petite copine de mon fils Marc-Antoine. Ils ont tous adoré, même si la météo était couci-couça avec des vents très forts (15G25Kts) dimanche. Mais les atterrissages étaient assez réussis malgré tout.... :-)

Des photos suivront peut-être...

 

 

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 18 mars 2018 – aller-retour à CYTA Pembroke, 57 heures sur le Hobbs

Cette semaine, aucun travail sur l'avion, mais j'ai profité d'un dimanche splendide pour faire un vol en compagnie de mon ami Kevin K, ancien collègue de travail qui termine son doctorat en sciences médicales à l'Université McMaster. C'était un baptême de l'air pour Kevin qui n'avait jamais fait un vol dans un petit appareil. Il a adoré. Des conditions splendides malgré un peu de turbulence au dessus des collines du Parc de la Gatineau, surtout lors de l'aller. 35 minutes pour l'aller, 30 minutes pour le retour, pas mal pour un voyage qui prend 2 heures en voiture... :-)

J'ai confirmé les mêmes difficultés avec mon autopilote. Je dois prendre une vidéo du comportement problématique pour envoyer à TruTrak, qui, je l'espère, sauront faire la réparation.

Kevin et moi, direction CYND....!

____________________________________________________________________________________

dimanche 11 mars 2018 – petites corrections, court vol d'essai, 53 heures sur le Hobbs

Cette semaine, j'ai passé une soirée au hangar à installer deux nouvelles sondes CHT. On se rappellera que les indications pour les cylindres 2 et 4 fluctuaient anormalement. J'aurais dû, pour bien faire, faire un diagnostic complet en échangeant les sondes 1 et 3 avec les sondes 2 et 4 respectivement, afin de confirmer que le problème était au niveau des sondes et non au niveau du EIS. Ça ne me tentait pas de me taper tout ce travail, j'ai donc acheté deux nouvelles sondes et je les ai installées. En enlevant les anciennes sondes, j'ai pu constater des connexions qui semblaient assez limites...

Samedi, je suis allé chercher à Ogdensburg USA, ma nouvelle verrière que je me suis procuré chez LP Aero Plastics. Ils l'offraient avec la teinte Gris 2515, ce qui correspond à la teinte de ma verrière actuelle, à un prix beaucoup inférieur à celui de Vans ou Aircraft Spruce. La verrière me semble très bien. Merci à Alex qui m'a passé sa camionnette qui a bien servi à trimbaler la boîte dans laquelle était logée la verrière. Il ne me reste qu'à l'installer... ce que je ferai probablement au cours de l'hiver prochain.

Dimanche, j'ai fait un court vol d'essai, question je me remettre la main car je n'avais pas volé depuis deux semaines. Une vrille et des virages à forte inclinaison, en plus de confirmer que mon autopilote TruTrak tend toujours à induire des oscillations. Je n'ai pas fait l'aller-retour à Pembroke car la météo n'était pas au rendez vous en matinée, avec, de surcroît, d'importants vents de travers. En début de journée, j'en ai donc profité pour corriger la source d'alimentation électrique de mon EFIS. Plus tôt en matinée, j'ai aidé Oliver J à poser une trentaine de rivets qui joignent deux pièces en alu destinées à être installées dans l'habitacle de son 1947 Stinson.

C'est toujours bon de se trouver dans les airs....

____________________________________________________________________________________

dimanche 4 mars 2018 – pas de vol, formation à Mtl

Cette semaine, j'ai livré une formation avancée en thérapie de couple à Montréal, à un groupe de huit personnes motivées pour l'approche de thérapie que j'utilise. Ce fut agréable de revoir mon collègue organisateur Léon, et sa conjointe Marion, et surtout de rencontrer leur nouveau bébé Joséphine. Dimanche la météo était couci-couça avec un important vent de travers, j'ai donc pas été volé, ce qui a plu à Chantale.

À l'agenda cette semaine: petits travaux, dont sur les ailerons, ajouter des écrous crénellés MS17825-3 avec leurs goupilles sur les boulons AN3 qui tiennent les ailerons en place. J'avais temporairement installé des écrous AN365-10, question de me permettre d'ajuster facilement la hauteur des ailerons alors que je tentais d'éliminer la tendance roulis à gauche.

J'espère faire un aller retour vers Pembroke cette prochaine fin de semaine, question de faire un petit vol voyage et de retester mon autopilote.

____________________________________________________________________________________

dimanche 25 février 2018 – installation de la verrière - enfin des vols!!!

Cette semaine, j'en ai eu marre de poncer alors j'ai pris la perçeuse sur laquelle j'ai installé un chiffon de mousse et j'ai poli l'acrylique du mieux que j'ai pu. Je l'ai ensuite installée jeudi soir sur l'appareil. C'est décourageant à quel point on peut mettre des heures et des heures d'effort pour un résultat aussi médiocre... l'acrylique a toujours plein d'égratignures très apparentes... qui réduiront surement la visibilité pour le passager, surtout lorsque les rayons du soleil y tomberont directement dessus.

J'ai commandé une nouvelle verrière chez LP Aeroplastics aux USA. Vans aircraft et Aircraft Spruce vendent la même verrière 400 $US de plus, en plus de frais de poste beaucoup plus élevés. La verrière devrait arriver la semaine prochaine à Ogdensburg état de New York aux USA. J'irai la chercher avec le camion d'Alex.

Samedi matin, un vol d'essai qui a confirmé l'ajustement des ailerons.. aucun roulis, ni à gauche, ni à droite... Yes! Aussi, la température dl'huile se maintient vers les 190 deg F, c'est super. Finalement, la température des cylindres s'est maintenue autour des 330 deg, il faisait donc un plus chaud dans l'habitacle...

Suite à ce vol, j'ai opté de me rendre au RV aérien de Maurice Prudhomme, le fameux Fly-In de MO.... J'ai eu un peu de mal à identifier la piste, ensuite à m'intégrer au circuit avec les 3-4 autres avions, tous tentant d'atterrir en même temps.. j'ai dû garder l'oeil ouvert pour le traffic et j'ai dû quitter le circuit plus d'une fois pour accomoder les autres. J'ai pu finalement atterrir sur la piste aménagée à même sur la glace de la rivière des Outaouais, bel atterrissage mais avec un roulement archi long... question de ralentir sans faire usage des freins... Apparement que j'étais le 48e avion à atterrir... J'ai pu profiter d'un bol du légendaire chili de MO.. et d'un bon café. J'ai rencontré quelques collègues aviateurs, c'était fort sympathique.

C'est tellement bon de se retrouver enfin dans les airs....

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 18 février 2018 – suite de réparation de verrière - visite de mon cousin Jacques avec sa conjointe Michelle

Cette semaine, encore du ponçage de l'acrylique de la verrière, une tâche qui n'en finit plus de finir...

Je suis en train de tester mon déshydrateur qui semble bien fonctionner. Je crains avoir, en guise de test, ajouté trop d'eau dans le bocal, ce qui fait que l'assèchement prend plusieurs jours. Il me reste à fabriquer le bouchon qui s'insèrera dans le tube d'évacuation des vapeurs d'huile, et à monter le tout sur une planche.

Vendredi, belle suprise, mon cousin Jacques et sa conjointe Michelle m'annoncent qu'ils sont dans la région et souhaiteraient bruncher ensemble, ce que nous avons fait samedi matin, au resto de l'Aéroport de Gatineau. Chantale et Michelle en ont profité pour se mettre à jour sur les 10 dernières années... ;-) Jacques et moi avons discuté de choses fort sérieuses.... dont j'oublie le détail... ;-)

J'en ai profité pour leur montrer l'avion. Nous avons pris un moment pour installer la verrière temporairement. Comme en témoigne la photo, ils ont bien aimé... Nous avons passé un bon moment ensemble et espérons nous revoir avant longtemps...

Suite à leur départ pour Montréal, j'ai continué le ponçage en espérant pouvoir terminer la tâche et ré-installer pour être fin prêt pour un vol demain. Pas de chance... les égratignures résistaient à mes tentatives de m'en débarrasser via le ponçage. J'ai donc ramené la verrière à la maison pour y travailler encore cette semaine. Samedi prochain, il y aura un RV aérien sur la rivière des Outaouais, le fameux fly-in de Mo (Maurice Prudhomme), un événement à ne pas manquer. Je compte y être dans la mesure où la météo sera clémente...

____________________________________________________________________________________

dimanche 4 février 2018 – suite de réparation de verrière, résintallation de l'hélice -

Cette semaine quelques heures seulement à poncer l'acrylique de la verrière, je n'ai pas beaucoup avancé car j'avais des trucs à préparer pour le bureau. Vendredi, retour accompagné de Chantale à St Mathias sur Richelieu pour récupérer mon hélice, que j'ai installée dimanche. Vendredi soir nous avons soupé au Bistro à Vino à St Sauveur où nous avons dégusté un repas absolument exquis. Nous avons couché à St Sauveur et samedi nous avons fouiné dans le village et sur la route du retour, nous avons débarqué l'hélice au Hangar.

Aujourd'hui je l'ai ré-installée. Photo ci-dessous. Merci à Oliver J pour son treuil, ce qui a beaucoup allégé la tâche.

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 28 janvier 2018 – réparation de verrière - suite

Cette semaine plusieurs heures à poncer l'acrylique de la verrière. Je continue à repérer des égratignures par-ci par-là, ce qui me donne du fil à retordre, moi qui croyait en finir ce weekend.

De plus, un peu de temps à fabriquer un appareil qui souffle de l'air déshydraté dans le moteur, question de le protéger contre l'humidité et la corrosion lors des longues périodes d'inactivité. Il s'agit d'une pompe à air pour aquarium, qui puise son air dans un bocal rempli de déshydratant. Un hydromètre programmé allume une lampe chauffante qui assèche le produit déshydratant lorsque son taux d'humidité dépasse un certain seuil. Il m'a fallu être astucieux pour fabriquer le tout. Il me reste encore à tester et calibrer le taux d'humidité. Des photos suivront.

Aviation BL, qui a communiqué avec moi la semaine dernière, prévoit avoir terminé les travaux sur mon hélice cette semaine. Je prévois donc aller la chercher ce vendredi.

Je n'ai pas volé depuis le 26 décembre, donc ça fait plus d'un mois... j'ai hâte d'y retourner!!

____________________________________________________________________________________

lundi 22 janvier 2018 – tentative de réparation de verrière - suite

Cette semaine, j'ai continué le polissage de la verrière. En y réfléchissant, j'ai pu conclure que je ne pourrai éliminer l'apparence de la fissure, en dépit de la recreuser avec le dremel. Les endroits où j'ai percé à travers l'acrylique en témoignent. On y voit une démarcation claire entre l'emplacement du produit et l'acrylique originale. J'ai tout de même repassé le dremel sur une distance d'un pouce, pour en avoir le coeur net. Au final, aucune amélioration.

J'ai fait l'aller-retour Gatineau-St Mathias sur Richelieu vendredi pour apporter l'hélice chez Aviation BL. J'attends des nouvelles à savoir s'ils ont débuté / terminé le travail.

J'ai consulté Doug chez Aerosport Power, le fournisseur de mon moteur, à savoir s'il serait possible d'installer une soupape, contrôlée à partir de l'habitacle, qui permettrait à l'huile de contourner le refroidisseur, question d'augmenter la température d'huile. Il m'a confirmé qu'on doit faire en sorte que l'huile puisse retourner au moteur, je dois donc concevoir et fabriquer un système qui me permettra de le faire en toute sécurité.

____________________________________________________________________________________

lundi 15 janvier 2018 – tentative de réparation de verrière - suite

Cette semaine, j'ai reçu le produit Plastifix et j'ai pris une journée pour l'appliquer à l'extérieur et une autre pour l'appliquer à l'intérieur. Il fallait, avec le Dremel, gruger la fente en forme de V pour que le produit s'y fixe en profondeur. Par la suite il fallait appliquer goutte à goutte un mélange de poussière d'acrylique et de résine. En outre, les deux surfaces n'étaient pas au niveau tout au long du parcours de la fente, alors une fois la colle durcie, j'ai dû poncer des heures de temps avec du papier #100 pour les égaliser.

Je ne suis pas très satisfait du résultat, qui semble solide et lisse au toucher mais avec une fente qui reste apparente sur toute sa longueur. Je croyais qu'elle disparaîtrait avec le produit bien appliqué. Peut-être fallait-il gruger suffisamment en profondeur pour éliminer la fente originale, ce que je n'ai pas fait. Je vais ré-essayer sur une petite longueur et voir le résultat. Pour ce faire, je dois m'acheter un forêt plus adapté à la tâche car celui que j'ai ne permet pas de gruger suffisamment en profondeur.

Ci-dessous: photo de la fente réparée. À moins de regruger et me reprendre, il ne me resterait qu'à polir les surfaces intérieures et extérieures pour éliminer les traces de ponçage et ainsi restaurer à l'acrylique toute sa clarté.

J'ai aussi enlevé l'hélice pour l'emmener cette semaine chez Aviation BL pour un SB émis par MT Propellor.

MT Propellor Lag Screw SB

Il s'agit de changer les 11 vis-boulons qui retiennent chaque pale en place dans son socle, donc un total de 33 boulons. Paraît-il qu'un certain nombre d'hélices, dont la mienne, ont reçu des boulons qui ne sont pas conformes. Alors qu'il n'y a pas de frais pour le travail, il me faut tout de même enlever et apporter l'hélice à Aviation BL. J'irai donc vendredi et retournerai la chercher le vendredi suivant. Jean-Guy Bernier chez Aviation BL m'a expliqué comment on doit chauffer les vis pour ramollir la colle epoxy avant de les enlever, en espérant qu'aucune d'elles ne cassera lors de cette manoeuvre. Sinon, on doit envoyer la pale chez MT Prop en Allemagne... ce qui provoquera des délais... Je garde les doigts croisés.

L'avion a très triste allure sans sa verrière, sans son hélice et sans ses carénages de roues!!! Les carénages sont remisés pour l'hiver...

____________________________________________________________________________________

samedi 30 déc 2017 – tentative de réparation de verrière - reprise

Cette semaine, fabrication des panneaux pour réduire le débit d'air dans les entrées d'air du plenum. Photos ci-dessous. Les panneaux bloquent environ 40% de la surface d'entrée. Je pourrai les raptisser au besoin. Il s'agit d'alu 0,032 po.

J'ai entamé la réparation de la verrière à l'aide du produit Plastifix. Il s'agit d'une poudre d'acrylique et du MMA, un liquide très fluide. Avant l'application, il faut ramoner une tranchée en V à l'emplacement de la fente, ce que j'ai fait à l'aide de mon outil Dremel. J'ai aussi nivelé les deux surfaces à l'aide de clecos coinçant deux surfaces d'alu, formant ainsi des mini-étaux à trois endroits.

Par la suite j'ai appliqué le produit, ce qui est assez long, car on y va une goutte à la fois. Ensuite j'ai poncé avec du papier #100, question de tout niveler. La photo ci-dessous montre le résultat. Il me reste encore à ajouter du produit par endroits, question de remplir quelques petits creux.

Il va sans dire que j'aurai à répéter le tout à la surface intérieure, ce qui devrait être plus délicat car j'aurai à enlever la verrière et la fixer pour me permettre de faire le travail sans qu'elle bouge.

La tâche finale sera de polir l'acrylique, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Peut-être que j'apporterai la verrière à la maison pour travailler dans le garage. Des heures et des heures de plaisir....

Ci-dessous, la réparation mi-complétée. La bande grise est du ruban d'aluminium appliqué à l'intérieur pour empêcher le produit de passer. Je l'enleverai pour faire la réparation à l'intérieur. Sur la deuxième photo on voit les stries causées par le ponçage au papier #100. On voit clairement l'emplacement de la faille. On a aussi l'impression d'un creux tout le long de la faille, mais c'est un effet de l'appareil photo.

 

____________________________________________________________________________________

samedi 30 déc 2017 – tentative de réparation de verrière échouée

Hier, Chantale est venue m'aider avec la ré-installation des panneaux d'accès aux bièles d'aileron et avec ma première tentative de souder la fente avec une colle spécialement conçue pour l'acrylique, le chlorure de methylène. C'est un produit très liquide qui doit s'infiltrer dans l'espace de la fente. Trop liquide en fait, car il y a un écart entre les deux parties, ce qui empèche à la colle d'exercer son effet. Je dois donc me procurer un autre produit, plus visqueux, mes lectures m'ont conduit à Plastifix, disponible chez ACS. J'ai placé une commande.

Je suis vraiment déçu de ne pas pouvoir voler pendant les vacances de Noël, j'espérais tellement me rendre chez mon père à Sudbury pendant quelques jours. Je me console en me disant que les froids extrêmes de ces derniers jours auraient rendu le vol très désagréable. Heureusement que la verrière ne s'est pas fendue lors d'un long vol par temps froid, mon passager en aurait souffert, je crois....

J'ai entamé la fabrication d'une pièce d'alu destinée à bloquer définitement le débit d'air au refroidisseur d'huile. On la voit en photo ci-dessous. Les trous, qui je couvrirai de ruban d'alumimium pendant l'hiver, serviront à limiter le débit d'air, même l'été. Je verrai l'effet sur la température d'huile, qui est toujours trop basse. J'ai aussi l'intention de fabriquer deux parois pour limiter l'entrée d'air aux cylindres pendant l'hiver. J'aimerais concevoir un système qui permettra de les installer / désinstaller rapidement.

 

____________________________________________________________________________________

mercredi 27 déc 2017 – triste cadeau de Noël: verrière fendue - 51,5 heures sur le Hobbs

Hier, encore un vol d'essai pour vérifier l'ajustement de la tendance roulis: succès, l'ajustement est juste. Je dois maintenant faire les perçages aux bons endroits et ré-installer. J'espère pour la dernière fois.

Cependant, pendant ce court vol, j'ai entendu un crac à un moment donné, mais j'ignorais ce qui s'était passé. Une fois au sol, j'ai vu que la verrière s'était fendue plus que la moitié, de gauche à droite. La fente part d'une petite fente provoquée lors de la construction mais que j'avais arrêtée par un perçage d'un trou de 1/16 po de diamètre, ce qui avait suffi tout l'hiver et l'été derniers. Hier, le froid extrême a eu le dessus et a continué la fente. Evidemment je dois remplacer la verrière éventuellement. Je magazine chez Aircraft Spruce et chez Vans Aircraft, ça sera au moins 1000$ plus les frais de transport. Et tout le travail d'installation. :-(

En attendant, je tenterai une réparation avec de la colle conçue pour l'acrylique...

J'espère ainsi pouvoir faire un aller-retour à Sudbury demain, mais on verra. Mon neveu Nicko voulait m'accompagner, il a donc accepté de venir m'aider aujourd'hui avec les réparations.

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 17 déc 2017 – vol d'essai - 50,9 heures sur le Hobbs

Cette semaine, une autre tentative de réglage du roulis en ajustant la hauteur de l'aileron gauche. Alors que je croyais l'avoir bougé de moins d'un millimètre, il fallait régler le compensateur tout à fait à gauche pour empêcher l'appareil d'aller à droite, ce qui est aussi grave qu'avant ma première tentative d'ajustement. Il me faudra revoir encore une fois le tout, moi qui croyais enfin être proche du butin....

Je n'ai pas réussi à enregistrer les données de ce vol, j'ignore pourquoi l'EFIS n'enregistre pas les données sur la clé USB. Je dois investiguer.

Il fait froid!!! -20 deg C au sol... mais seulement -8 deg C dans les airs... un autre problème de réglage?

J'ai décourvert il y a quelques semaines que MT Propellor a émis un AD - Airworthiness Directive ou directive de navigabillité - mandatant le remplacement des trois boulons qui retiennent les pales en place. Paraît-il qu'un certain nombre d'hélices, dont la mienne, sont dotés de boulons légèrement moins résistants que requis. La conformité doit se faire avant ou lors de la prochaine inspection annuelle, donc pas urgent. Avoir su plus tôt j'aurais fait faire la modification lors de l'inspection annuelle en septembre dernier. Ça ira donc à cet hiver... j'emmenerai l'hélice chez Aviation BL, à St-Mathias sur Richelieu. Pas la première fois que je m'y rends...

Noël approche à grands pas... j'espère terminer l'ajustement du roulis avant Noël, ce qui me permettra de faire un aller-retour à Sudbury pendant les vacances, je l'espère...

____________________________________________________________________________________

dimanche 10 déc 2017 – court vol d'essai - 50 heures sur le Hobbs

Cette semaine, pas le temps pour réajuster la hauteur de l'aileron gauche, trop de partys de Noël.... Or, je l'ai fait ce matin, suivi d'un vol.

Léger roulis à droite, encore allé trop loin. Suite à un autre ajustement, j'ai fait un autre vol. Encore des ajustements à faire... léger roulis à gauche lorsque le compensateur est au neutre. Et cela avec légèrement plus d'essence à gauche qu'à droite.

Je ferai un autre ajustement, très minime, cette semaine afin de faire un vol le weekend prochain.

Température d'huile atteint les 160 deg .. Je ne sais plus quoi faire pour augmenter la température...sauf bien sûr, remplacer le refroidisseur d'huile par un modèle plus petit.

Aujourd'hui, la météo était marginale, 2500 pi, 3 mi visibilité, neige lègère. Deuxième atterrisage de nuit, cette fois dans la neige avec visibilté réduite.

Il me reste toujours à :

échanger les sondes 2 et 4 avec les sondes 1 et 3, respectivement, question de déterminer si les sondes 2 et 4 sont défectueuses.

régler mon problème d'autopilote qui oscille suite à 10-15 minutes de fonctionnement

corriger le problème de comunication du GNC navcom vers l'EFIS. La communication dans l'autre sens se fait sans problème, sur un câble électrique différent.

On va y arriver. ...

____________________________________________________________________________________

dimanche 3 déc 2017 – court vol d'essai - 49 heures sur le Hobbs

Tard cet après midi, j'ai fait un autre vol d'essai pour revérifier l'ajustement de la tendance du roulis. Ayant trop réduit la hauteur de l'aileron gauche, la tendance est maintenant à droite, et ce en dépit d'avoir ajusté le compensateur à gauche. Evidemment le déplacement de l'aileron a un effet important, quelques milimiètres suffisent pour avoir un effet significatif. Il ne reste qu'à repérer la position optimale.

Aussi, j'ai réussi à obtenir une température d'huile d'environ 170 deg F, une bonne améliroration, grâce à la pellicule de caoutchouc installée devant le refroidisseur d'huile. À reconfirmer lors du prochain vol, suite à avoir réajusté la hauteur de l'aileron, ce que j'espère faire cette semaine.

Aussi, j'ai pu diagnostiquer le problème de réception dans les écouteurs de Chantale. Finalement il s'agissait d'un mauvais ajustement des contrôles du panneau audio-intercom. À reconfirmer aussi lors d'un prochain vol avec passager.

___________________________________________________________________________________

lundi 13 nov 2017 – deux vols - 47,9 heures sur le Hobbs

Samedi matin, j'ai posé un autre ruban d'aluminium sur le refroidisseur d'huile, le scellant au complet, en espérant ainsi augmenter la température de l'huile, et je suis allé faire un vol. Aucune amélioration, température maximale en croisière est de 140 deg F, bien en déça des 180 souhaités. Photo ci-dessous. Je vais donc ajouter une pellicule en caoutchouc pour complètement bloquer l'entrée au refroidisseur, comme j'ai fait l'an dernier.

Chantale et moi avons fait un aller-retour à une heure de Gatineau pour prendre une frite. Elle a bien aimé les vols qui se sont passés sans histoire... et surtout, sans turbulences. Un peu de nuages lors du retour...juste assez pour rendre ça intéressant.

Lors des vols, Chantale n'entendait aucunement les transmissions provenant des autres transmetteurs, mais au moins nous pouvions communiquer entre nous. Je dois diagnostiquer le problème. Il s'agit probablement d'une mauvaise configuration de l'intercom.

____________________________________________________________________________________

dimanche 5 nov 2017 – court vol - 44,6 heures sur le Hobbs

Samedi matin, j'ai posé un autre ruban d'aluminium sur le refroidisseur d'huile pour augmenter la température et je suis allé faire un vol. Avec la vanne de débit d'air complètement fermée, la termpérature d'huile a atteint 152 deg F seulement. Je vais ajouter encore du ruban pour sceller l'entrée d'air au complet et ré-essayer. J'ai fait part de ce problème à Aerosport Power pour des suggestions. J'attends leur réponse.

Jeudi en soirée, j'avais ajusté à la hause la butée du gouverneur pour hausser le RPM maximal, qui atteint maintenant 2675 RPM. Encore un ajustement à faire pour atteindre 2700... Par contre la température étant plus froide, ça se remarquait au niveau d'une amélioration des performances de l'appareil.. 179 Kts TAS... 2300 RPM et 23,7 MAP à 6000 pi... c'est bien!

____________________________________________________________________________________

dimanche 29 oct 2017 – vol d'essai - 43,7 heures sur le Hobbs

Il faisait beau samedi matin et j'aurais aimé en profiter pour faire un court vol voyage mais Chantale et moi avions rendez vous chez la photographe pour le mariage. La rencontre nous a convaincu de l'embaucher. Une autre petite étape de franchie...

Cette semaine, suite à avoir ré-installé la vanne de débit d'air pour le refroidisseur d'huile, j'ai noté, suite au dernier vol, qu'il frottait contre le bâtit moteur, lors du démarrage ou de l'arrêt probablement. Je l'ai donc enlevé, enlevé du matériel et réinstallé. J'ai fait un vol d'essai samedi alors que le temps se gâchait. On aperçoit le graphique des paramètres moteur du vol ci-dessous.

Lors de l'inspection finale j'avais ajouté du ruban d'aluminium sur le refroidisseur, en espérant augmenter la température d'huile vers les 180 deg F. On remarque sur le graphique ci-dessous qu'alors que la température a augmenté, elle est toujours inférieure à 180 deg. Il me faudra rajouter du ruban.

J'avais aussi installé du ruban d'aluminium sur les cylindres 1 et 2, question de re-diriger l'air vers les cylindres arrière. Avec le ruban, on remarque sur la graphique que les cylindres 1 et 3, tous deux à droite, sont maintenant plus chauds que les deux autres. Peut être que le ruban que j'ai ajouté sur le refroidisseur d'huile, qui est à gauche, augmente le débit d'air qui passe par les cylindres 2 et 4.

Les cylindres 2 et 4, tous deux a gauche, démontrent toujours des variations rapides de la température, ce qui suggère des sondes défectueuses ou des problèmes de connexion. Je dois inverser ces sondes avec celles des cylindres 1 et 3 pour déterminer laquelle des deux, la connexion ou la sonde, pose problème. Avant le prochain vol peut-être.

 

____________________________________________________________________________________

lundi 23 oct 2017 – fin de l'inspection annuelle... vol d'essai!

De retour de San Diego mardi soir, j'ai terminé la fabrication des pièces pour la vanne de contrôle de débit d'air du refroidisseur d'huille en semaine. Samedi matin j'ai terminé la fabrication et l'installation. Photos ci-dessous.

Vanne ouverte:

Vanne fermée.

Une fois installée, elle reste prise dans la position fermée, je dois vérifier pourquoi. Dans les airs, la fermeture provoque une augmentation de la température d'environ 10 deg F.

J'ai aussi installé une nouvelle pièce de plexiglass pour le phare d'atterrissage car l'ancienne était fissurée. Photo ci-dessous. La fissure est à droite mais n'est pas très visible sur la photo. J'ai pu diagnostiquer mon problème de phare: il s'agissait d'une mauvaise connexion. Le tout fonctionne maintenant.

J'étais frustré que ces installations aient pris autant de temps car je projetais faire le vol d'essai tôt en après midi, mais nous avions rendez vous au resto l'Orée du bois où nous projetons faire notre soirée de mariage le 20 juillet prochain. Geneviève, la préposée à l'organisation, nous a accueillie chaudement.

Dimanche matin, mon ami Luc est venu avec un copain Doug voir l'appareil et discuter avionique. Par la suite j'ai commencé l'inspection pré-vol pour découvrir qu'un tuyau était dé-soudé. Je suis donc retourné à la maison reprendre la soudure. J'ai aussi ajusté à la hausse la vitesse au ralenti car je trouvais que le RPM descendait trop lors du dernier point fixe. Une fois complété j'ai refait un test au sol pour découvrir que la vitesse au ralenti était trop élevée. Il me faut aussi augmenter encore une fois l'ajustement du RPM maximal, qui oscille autour de 2640 au lieu de 2700.

Finalement, tôt en après midi j'ai fait le vol d'essai. La journée était superbe, le coloris automnal étant splendide. Ça faisait 1,5 mois depuis le dernier vol, je me sentais un peu rouillé... les atterrissages en témoignaient...

____________________________________________________________________________________

lundi 10 oct 2017 – fin de l'inspection annuelle... enfin!

Samedi Chantale et moi sommes allés à Montréal faire l'achat d'une robe de mariage disponible nulle part ailleurs... Effectivement, après 18 ans de concubinage, nous avons enfin décidés de nous marier...! nous visons juillet 2018. Apparement que la robe, que je n'ai vue qu'en photo, lui va comme un gant. Ce n'est qu'un item dans la panoplie d'achats que nous devons faire.... Aspect original: la cérémonie aura lieu à l'Aéroport de Gatineau dans le Hangar 4 où nous serons entourés d'avions... suite à laquelle nous ferons un tour en RV8... pour ensuite faire la fête dans un resto de la région. Nous avons bien hâte...

Dimanche, j'ai repeint le capot supérieur au primaire car je n'étais pas satisfait du résultat en utilisant le rouleau suite à avoir réparé une fissure provoquée par un frottement entre le moteur et la capot. J'ai aussi continué le travail sur la vanne de contrôle du débit d'air pour le refroidisseur d'huile. C'est presque terminé.

Lundi je me suis rendu au hangar pour terminer, j'espérais, l'inspection annuelle. La météo, qui s'annonçait bien pour lundi en début de semaine, est devenue excécrable.... J'en ai donc profité pour installer le compensateur du gouvernail de direction, les carénages de roues et autres panneaux d'accès et j'ai fait le point fixe. Aucune fuite d'huile..

Par contre, j'ai découvert que le plexiglass abritant le phare d'atterissage est fissuré, je dois donc le refabriquer/remplacer. En plus, le phare lui-même ne fonctionne pas, ni en mode continu ou en mode flash. La fusible et l'ampoule semblent fonctionnelles, je dois alors poursuivre donc mon diagnostic.

Une fois le phare réparé et la vanne du refroidisseur installé, tout sera fin prêt pour un vol d'essai. Ce que je ferai dès mon retour de San Diego où j'assiste à un colloque sur la thérapie de couple.

Il me reste d'autres items à vérifier ou à ajuster: configuration des ailerons pour corriger le roulis à gauche, configuration de l'autopilote TruTrak qui part en oscillations suite à 10-15 minutes de vol, test des sondes CHT. Ce que je ferai une fois l'appareil en état de vol.

____________________________________________________________________________________

dimanche 24 sept 2017 – suite de l'inspection annuelle

J'ai tenté d'avancer avec l'inspection annuelle, quelques heures jeudi, toute la journée samedi et trois heures aujourd'hui.

Samedi Marc Antoine est venu m'aider à vérifier le couple des boulons qui retiennent au fuselage le train d'atterrisage. Tous les boulons étaient bien serrés. Merci Mon Grand!!!

Un de mes voisins de hangar, Jean-Yves, est venu m'aider à vérifier la compression des cylindres avec son manomètre. Les quatre cylindres affichaient 80 sur 80 psi. Merci Jean-Yves!!

J'ai resserré les boulons retenant l'hélice au moteur, et enlevé / réinstallé le fil frein, car les boulons étaient légèrement déserrés. J'ai nettoyé et vérifié tout l'habitacle, ainsi qu'en dessous des planchers où j'ai lubrifié les roulements des tiges de contrôle. Il me reste encore à vérifier les éléments dans le compartiment arrière du fuselage.

Encore à faire: changer l'huile et le filtre; enlever les roues, regraisser les roulements et tout ré-installer, y compris les carénages; vérifier le fonctionnement des instruments, faire un point fixe et test en vol. J'espère pouvoir en faire une partie cette semaine.

Le weekend prochain, je serai encore une fois à Montréal pour donner une formation et par la suite je conduis jusqu'à Gananoque où je serai moi-même en formation pour apprendre à mieux intervenir auprès de personnes traumatisées. Un weekend qui s'annonce très rempli....

Alex est toujours en Irlande avec sa conjointe Ingrid et sa fille Jordan.

Petite photo provenant d'Alex: Irlande au bord de la mer...

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 17 sept 2017 – suite de l'inspection annuelle - les Snowbirds sont en ville

L'inspection annuelle continue tranquillement. J'ai enlevé et nettoyé le filtre d'entrée d'air qui était légèrement encrassé, que j'ai nettoyé à l'aide d'un kit de nettoyage / lubrification K&N.

J'ai presque terminé l'inspection du compartiment moteur où j'ai ajouté des supports Adel pour éviter qu'une tige d'acier ne frotte contre un tuyau d'aluminum. J'ai enlevé la casserole d'hélice pour inspecter l'intérieur: il y avait un peu de graisse étendue, je crois que c'est normal, j'ai donc nettoyé et remis en place. J'ai aussi vérifié les boulons de la tige de contrôle du gouvernail de profondeur dans l'empennage ainsi que lubrifié les roulements. Il me reste à vérifier le couple des boulons retenant l'hélice au moteur.

Il m'en reste encore beaucoup à faire : tout l'habitacle, ce qui comprend l'avionique, les points d'attache des ailes et l'intérieur du fuselage. Encore une fois, c'est beaucoup plus long que je ne le croyais....

Aujourd'hui, il y avait la cérémonie de la Bataille de l'Angleterre au Hangar des Ailes d'Époque du Canada. La cérémonie commémore la Bataille aérienne ayant eu lieu le 15 septembre 1940, alors que les forces alliées, dont le Canda faisait partie, ont affronté la Luftwaffe qui les dépassait en nombre dans un ratio de trois à un. En rétrospective on considère que cette bataille a été un point tournant de la guerre, car c'est à ce point que Hitller aurait provisoirement abandonné la partie et dirigé son attention ailleurs.

Une parade, des avions d'époque, des CF18, un C17, un Mitchel B-25 et un spectacle «non acrobatique» des Snowbirds. C'est la première fois que je vois ce spectacle, que j'ai trouvé intéressant. Une fois le spectacle terminé, Chantale et moi avons pris le lunch au resto de l'aéroport, en présence des pilotes des Snowbirds. Par la suite, Chantale a quitté et je suis resté quelques heures pour continuer l'inspection. Une belle journée ensoleillée, et plein d'avions...!

 

Quelques photos, prises par Chantale: la parade...

les Snowbirds...

 

Un cessna C-150 fait patienter la formation entière des Snowbirds en attente de décollage.....!

____________________________________________________________________________________

lundi 11 sept 2017 – Mooney C-GFXB arrive à CYND

Ma formation à Montréal s'est bien passée, un groupe fort sympathique. Je serai de retour dans trois semaines.. J'ose croire que j'aurai terminé l'inspection annuelle du RV8 d'ici là...

Samedi Alex a finalement atterri à Gatineau avec son bolide à lui, un joli Mooney M20F. Je suis allé le voir dimanche en compagnie de Chantale. L'avion a de l'âge c'est certain, mais semble en très bon état... encore faut-il noter que son avion a coûté la moitié du prix du mien et qu'il n'a pas eu à attendre 10 ans avant de le piloter... J'ai hâte de faire un vol avec lui!

 

Le Mooney d'Alex:

____________________________________________________________________________________

mardi 5 sept 2017 – inspection annuelle entamée - C-GNGN à la une dans la Revue de l'Outaouais!

La semaine dernière, un article très flatteur est apparu dans la revue hebdomadiare locale le 23 août dernier. Yannick, le journaliste était venu voir l'avion et a posé mille et une questions sur mon expérience de constructeur amateur. Je m'attendais à un article caché dans un coin obscur de la revue, toutefois me voilà à la une... je ne m'y attendais vraiment pas...! Merci Yannick!

article Revue de l'Outaouais

Ce weekend j'espérais me rendre à l'Ile Manitoulin re-visiter mon père et Noreen, encore en compagnie de Richard. Cependant on annonçait une météo marginale pour le vol de retour et je n'ai pas tenté ma chance... heureusement car la météo de lundi était assez marginale.

J'en ai donc profité pour continuer l'inspection annuelle, et fait multiples vérifications et correctifs. En vérifiant le gascolateur, j'ai découvert des saletés mais en reposant le tout, j'ai encore gaffé en déchirant le joint d'étanchéité, faut dire qu'il est assez peu visible et assez fragile aussi. J'ai donc commandé une nouvelle pièce chez ACS. J'ai aussi vérifié le filtre à essence qui était lui aussi contaminé, j'ai donc nettoyé cette fois en m'assurant de ne pas gâcher le joint...

J'ai pu vérifier l'état de mes cylindres, voici quelques photos prises à l'aide de mon borescope:

soupape d'admission

soupape d'échappement

tête du piston

On peut voir combien le piston est déjà encrassé suite à une quarantaine d'heures d'utilisation seulement, toutefois les soupapes d'admission et d'échappement sont en très bonne condition. Les bougies sont aussi très propres, aucune trace de plomb. Je crois que ma technique d'appauvrissement agressive s'avère efficace.

Sur le plan de l'inspection annuelle, j'ai vérifié le fonctionnement du ELT, j'ai réparé un trou dans le capot supérieur causé par un frottement contre la cloison que j'ai coupée et limée afin de réduire sa hauteur. J'ai aussi tenté la modification de la vanne de débit d'air au refroidisseur d'huile, mais j'ai finalement décidé de l'enlever et d'en fabriquer une nouvelle qui sera plus étanche contre les fuites d'air.

Il m'en reste encore beaucoup à faire.. et je dois donner une formation à Montréal ce weekend, donc fort probable que le tout ne sera pas prêt avant quelques semaines. :-(

Alex est toujours à Saskatoon en train de faire des heures sur son Mooney M20F, quatre heures à date, il espérait faire un premier vol voyage avec instructeur aujourd'hui avant d'entreprendre le voyage vers Gatineau. La mauvaise météo et d'autres détails ont retardé ses vols. Apparement qu'on projète une zone de haute pression toute la semaine, ce qui augure bien pour la météo lors de son vol de retour. Go for it Alex!

____________________________________________________________________________________

mardi 29 août 2017 – vol à Sudbury- 39 h sur le Hobbs

Mercredi j'ai pu finalement emmener Alex en avion et nous avons fait un aller-retour à Lachute. Il a adoré l'avion et en a profité pour admirer le paysage et pour zigonner sur sa tablette, question de se familiariser avec Flight Plan Go, un logiciel gratuit permettant de naviguer via GPS. Alex vient de s'acheter un Mooney M20F qu'il est allé chercher en Saskatchewan cette semaine. N'ayant aucune expérience sur un avion à train escamotable / moteur injection / hélice à pas variable, il s'est réservé un bloc d'heures auprès d'un instructeur de vol. Il prévoit piloter l'avion pour le vol de retour la semaine prochaine. J'ai bien hâte de voir son bolide...

Samedi matin, j'ai décollé avec mon frère Richard pour Sudbury où mon père et sa conjointe Noreen nous attendaient à l'aéroport. Ce fut un beau moment même si j'ai un peu gâché l'atterrissage à Sudbury. :- ( Mais je me suis repris lors de l'atterrissage à Gatineau. :- ) La météo était sublime pour le trajet dans les deux sens, 1,5 heure environ pour le trajet, le quart du temps requis pour le même trajet en auto.... pas mal!!! C'est surtout l'accomplissement d'un rêve de longue date...! :- )

Le dimanche il y avait une fête pour mon parrain et ma marraine qui célébraient leur 70e anniversaire de mariage..! Une inspiration pour nous tous... Lors du retour, suite au décollage à Sudbury, j'ai fait un détour vers la maison où la fête se passait toujours dehors... un 360 et quelques battements d'ailes pour saluer tout le monde avant de prendre le cap vers Gatineau. Un beau moment encore...

Quelques photos:

 

À 8500 pi direction CYSB...

Oncle Alfred et tante Thérèse...

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 20 août 2017 – carénages en vol - 35,6 h sur le Hobbs

Samedi j'en ai profité pour débuter mon inspection conditionnelle annuelle, qui est due à la fin de ce mois. J'ai aussi fait la vérification dictée par les SB de Vans: SB 14-02-05 (vérification du longeron du gouvernail de profondeur pour failles) et SB 16-03-28 (vérification du longeron arrière de l'aile pour failles, près de la fixation intérieure de l'aileron). Avec l'aide de mon borescope je n'ai détecté aucune faille :-). J'ai opté d'en faire un peu à la fois, en suivant la liste de vérification, sans arrêter de voler entre temps.

Dimache j'ai fait des vérifications de vitesse avec les carénages. Voici les résultats: altitude, rpm, MAP, IAS, TAS, FF

6040 2400 24,2 153 168

6140 2510 24 157 174

6140 2520 24 152 169 9,2

6100 2610 24 154 171 9,5

6020 2650 24,1 159 176 12,6 CHT: 346-376 degF

6140 2310 24,2 152 /69 8,9

6040 2200 24,3 145 161 8,7

6000 2100 24,3 144 159 8,2 CHT: 311-352 degF

Ces résultats se comparent favorablement à ceux que j'ai connus dernièrement, mais j'ai négligé de prendre des mesures exactes. Les dernières mesures prises datent de cet hiver alors que l'air était beaucoup plus froid (-14 degC, 7000 pi, 2600 rpm, 23 po Hg, 164 IAS, 184 TAS, 10,5 gal/h), or il faudrait comparer dans des conditions similaires.

J'aurais aimé faire un vol à l'Île Manitoulin, où mon père et sa femme Noreen sont installés pour l'été. C'est un rêve de longue date qu'ils puissent venir me chercher à l'aéroport qui est à 15 minutes de leur campement. La météo était trop limite pour moi, je vais me reprendre la semaine prochaine.

____________________________________________________________________________________

mercredi 16 août 2017 – météo moche, carénages enfin passés au primaire et installés

Samedi la météo n'était pas au RV pour un vol, j'en ai profité pour avancer sur les carénages et sur les bouts d'aile que Chantale et moi avions enlevés vendredi soir. C'était chic que Chantale puisse m'aider avec ça.

Dimanche j'étais enfin prêt à poser les carénages et les bouts d'aile, mais je me suis aperçu que j'avais négligé de peindre à un endroit sur le carénage droit. J'ai donc refait mardi soir.

J'ai profité d'une visite au hangar pour vérifier l'angle d'incidence des ailes, qui sont à 0,5 degrés près de l'angle optimal. Donc la tendance de roulis vers la gauche n'est pas causée par une incidence différentielle des ailes. Il me faudra vérifier le positionnement des ailerons de chaque côté. Alex me conseille d'ajuster l'angle des volets car c'est apparemment de cette façon qu'on corrige une tendance de roulis sur la plupart des modèles d'avions.

J'ai réussi à poser les saumons d'aile et les carénages mardi soir et j'ai hâte de voir l'effet qu'ils auront sur le comportement et sur la vitesse de croisière...

Quelques photos:

Chantale au boulot....

Carénages au primaire...

____________________________________________________________________________________

vendredi 4 août 2017 – météo sublime, quelques vols avec passagers

Nous avons eu droit à une météo splendide depuis une semaine et j'en ai profité pour faire des vols et emmener des personnes qui attendaient depuis longtemps... plusieurs années quoi.... Marc Antoine s'est porté volontaire en premier et il a eu droit à un beau baptême... quelques manoeuvres plus corsées en plus... tel qu'il le souhaitait!!!

Avec Chantale, nous avons fait un vol plus sobre, un 'aller-retour à l'aéroport de Lachute CSE4, où nous avons partagé une bonne poutine et un coke. Il y avait un type avec un joli RV7 avec qui nous avons parlé pendant quelques minutes... il a acheté son avion actuel mais est en train d'en construire un autre... qu'il souhaite faire identique apparemment...

Chantale, de nature anxieuse, était très inquiétée par les quelques turbulences et à ne pas savoir où se situaient les avions environnants. Lors du vol de retour, nous avons dépassé un C-172 qui se pointait aussi vers Gatineau mais à une altitude de 2000 pi alors que nous étions à 2500 pi. Il était à quelques milles au nord de nous, et nous avons pu le repérer, alors sans danger... J'espère qu'elle va s'habituer rapidement à ce genre de choses qui sont fort normales en aviation... surtout si on un jour faire des vols à Québec ou à Sudbury!

Finalement, mon beau père Jean Jacques a fait un vol où il a eu l'occasion de piloter l'appareil pendant une vingtaine de minutes.. il a beaucoup aimé, malgré les quelques turbulences lors du retour vers l'aéroport.

Côté construction, je continue avec les carénages de roues où j'ai finalement appliqué quelques couches de résine en guise de finition. Il me reste à poncer légèrement et appliquer le primaire, ensuite installer la quincaillerie, dont quelques écrous-prisonniers. En même temps, je vais en profiter pour enlever les saumons d'aile et faire les retouches en primaire aux endroits qui ont été égratignés.

J'attends l'installation des carénages avant de corriger la tendance de roulis vers la gauche. Je vais suivre les instructions de Van's à ce sujet. Le type en RV7 à Lachute m'a indiqué qu'il a dû corriger cette tendance sur son appareil. Il s'est procuré quelques pentures d'ailerons non percées de chez Van's, et par itération a pu légèrement déplacer les ailerons à une hauteur appropriée de chaque côté. Il a dû refaire aussi le placement de ses carénages de roues et de train d'atterrissage, qui avait un impact majeur sur la tendance de roulis.

Finalment, déjà un an depuis l'inspection finale de l'appareil, qui a eu lieu en août 2016. Je dois donc bientôt faire la première inspection conditionelle annuelle, ce que je prévois faire en étapes pour me permettre de continuer à voler entre temps.

Quelques photos:

Chantale à Lachute

Au retour avec Jean Jacques

 

 

 

i pour communiquer avec moi

Premier | Précédent | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 | Prochain | Dernier