RV8 de Psychose - Normand Gingras

Vols 2019

||

 

____________________________________________________________________________________

mercredi 14 août 2019 - vols divers - les Red Arrows sont en ville...!

Mardi cette semaine j'ai survolé le chalet d'un ami sur le Lac St-Germain, à peine à 10 minutes de l'aéroport de Gatineau à vol d'oiseau. J'ai emmené un collègue, Matt, qui a adoré l'expérience, c'était sa première fois dans un petit appareil. Le lendemain j'ai reçu un courriel du directeur général de l'aéroport de Gatineau, celui-ci ayant reçu une plainte d'un particulier qui affirmait avoir vu et entendu mon avion à 500 pi du sol, ce qui selon lui, dérangeait les animaux de sa ferme d'élevage. Mon retour sur le vol via le logiciel Planefinder.net indique qu'à aucun moment ai-je survolé sa ferme en dessous de 2500 MSL (1200 pi AGL). Ce type a fait d'autres plaintes par le passé. Dans une zone peu peuplée la loi nous permet de survoler à 500 pi du sol, en évitant bien sûr de survoler les édifices et les zones «sensibles». Dans une zone peuplée, le minimum est 1000 pi AGL. J'étais bien au dessus de cette altitude. Pour ma part, j'ignorais l'existence de cette ferme, qui n'est pas indiquée sur les cartes aéronautiques de Foreflight. Néanmoins, je tenterai à l'avenir de l'éviter.

Matt et moi au retour de notre vol.

Une autre collègue, Alexine, était partante pour s'asseoir dans le RV8 et sera peut-être partante pour faire un vol ... une prochaine fois....!

Le lendemain de mon vol avec Matt, les Red Arrows, l'équipe de démonstration aérienne militaire du Royaume Uni en tournée nord-américaine, a donné un spectacle à l'aéroport de Gatineau. Beaux appareils rapides au sein d'un spectacle bien rodé. Néanmoins, il me semble que les Snowbirds font un spectacle plus près du sol et volent en formation plus serrée, et où les deux solos font des manoeuvres plus impressionnantes, dont le roulis à deux avec un appareil inversé au dessus et à quelques mêtres à peine de l'autre. Mais bon, je suis sûrement un peu biaisé.... ;-)

 

____________________________________________________________________________________

mardi 30 juillet 2019 - autre aller-retour à CNV9 (Neuville) - vacances à Québec

Mercredi le 23 juillet Chantale et moi partions pour Neuville, où son oncle Jean nous attendait. Le vol s'est bien déroulé, 1h05 avec un bon vent arrière... L'appareil était bien rempli de bagages (surtout ceux de Chantale....;-) ) et nous avons décollé avec une masse totale de 1780 lbs... L'atterrissage à Neuville a été couci-couça mais tout s'est bien passé.

De retour dimanche où le plafond est tombé à 2500 pi entre Trois-Rivieres (CYRQ) et Mirabel (CYMX). Nous avons donc poursuivi le vol à cette altitude, ce qui a été plus turbulent. Il faut dire aussi que les endroits pour atterrir en cas de panne de moteur se font rarissimes entre CYMX et CYND.. Enfin, l'atterrissage à CYND était sublime, j'ai enfin retrouvé mon doigté...!

Lors de notre visite, j'en ai profité pour faire avec Jean un vol vers St-Georges-de-Beauce (CYSG) ensuite vers le village natal de Jean, St-Camille-de-Lellis, que nous avons survolé pour prendre quelques photos.

Hier, tante Denise, soeur de Jean en visite à Gatineau, a fait son baptême de l'air en RV8... elle a été ravie de son vol dans la région de l'Outaouais, qui a duré une vingtaine de minutes.

 

____________________________________________________________________________________

dimanche 14 juillet 2019 - aller-retour à CNV9 (Neuville)

Mon fils Marc Antoine est allé visiter Québec question de profiter du Festival d'Été de Québec, sise sur les Plaines d'Abraham... Il en a beaucoup profité et il m'a demandé d'aller le chercher en RV8 pour qu'il puisse faire le retour à vol d'oiseau (bcp plus rapide qu'en auto avec ses amis qu'il me dit...)... La météo était au rendez vous alors j'ai décollé vers 10h et atterri à CNV9 à 11h15. La météo était splendide. Lors du vol de retour, il y avait des nuages épars dont les sommets étaient à 6500 pi, ce qui correspondait à notre altitude de croisière.. encore beau vol de retour. Vents de face de 30 kts environ, donc durée du trajet: 1h25.

Toujours des problèmes avec l'autopilote qui oscille suite à 30 minutes de vol environ. Parfois il se remet à bien fonctionner suite à une période de désactivation de 10 minutes... J'attends toujours une réponse de TruTrak à cet effet.

 

____________________________________________________________________________________

lundi 8 juillet 2019 - aller-retour à CPG5 (Hawkesbury Est)

Samedi Chantale et moi avons fait le trajet vers Hawkesbury pour assister à leur déjeuner mensuel. Nous avons été très bien reçus. Pour l'aller, un front froid cheminait au nord de notre route et nous avons eu des nuages à 1700 pi, limitant notre altitude à 1500 pi. Un vent de travers important nous attendait à CPG5 mais l'atterrissage s'est tout de même bien passé.

À CPG5 nous avons eu l'occasion de jaser avec Michel, propriétaire de Aéro Aventure, un atelier de peinture d'aéronefs utilisant les peintures Stewart Systems, ce que j'ai appliqué comme primaire sur la fibre de verre du RV8 ainsi qu'à l'intérieur du fuselage. À la vue du schème de peinture que je propose pour le RV8, il m'a conseillé de faire appel à un atelier de carosserie automobile, les peintures d'automobile étant plus résistantes, couvrant mieux et étant donc moins lourdes et moins dispendieuses. J'apprécie beaucoup ses conseils, mais le défi sera de trouver un atelier près de l'aéroport, à moins d'enlever les ailes et transporter le tout par camion remorque, ce qui me plait pas du tout.

Voici une photo d'un F1 Rocket qui a une peinture semblable à ce que j'aimerais sur mon RV8. Je note qu'aucun des RV8 que j'ai vu peinturé en rouge ne me plaît, donc je vais me fabriquer un modèle en 3D sur lequel je pourrai tester mes schèmes avant d'y aller de l'avant. Pour le moment, je prévois une bande en damier noir et blanc qui diffèrera de celle ci-dessous, moins large à l'avant et plus large à l'arrière, s'étendant sur l'empennage. Alors que le rouge sera peint, la bande risque d'être un appliqué, mais Michel me conseille de faire le tout en peinture, question d'esthétique et de maximiser la valeur de l'appareil... mais ça reste à voir. Je ne suis pas pressé pour l'application de la peinture, mais j'aimerais la faire d'ici un an ou deux, pendant la période hivernale...

Lors du vol de retour de CPG5, le moteur ne tournait pas doucement comme à l'habitude, il y avait des moments de roulement instable. Appauvrir ou enrichir le mélange ne réglait pas le problème, ce qui mérite un examen plus approfondi...

____________________________________________________________________________________

mardi 2 juillet 2019 - aller-retour à CZBM (Bromont)

Vendredi dernier j'ai fait un aller - retour à CZBM, question de participer à une rencontre des psychologues cliniciens pour le programme VTN qui s'occupe d'interventions auprès de vétérans canadiens. Le vol a été super, un matin splendide. Je craignais un peu pour les vents de travers à Bromont, mais les vents étaient assez peu élevés au final. Les gars du FBO étaient super..

Je suis arrivé en taxi un peu après le début de la rencontre et il m'a fallu un moment pour me mettre dans la bulle «thérapeute» suite au vol. La journée s'est super bien passée.

Le retour du lendemain était un peu moins agréable dû aux turbulences provoquées par des vents très forts du nord-ouest, mais tout c'est bien passé. Une heure de vol au lieu de 4 heures de voiture... yes!

____________________________________________________________________________________

vendredi 14 juin 2019 - aller-retour à CYSB (Sudbury) et quelques vols

Vendredi passé j'ai été visiter mon père et sa conjointe Noreen. Mon père sortait de l'hôpital suite à une chiurgie à son bras droit où on lui a installé une tige en titane dont le but est de fixer ensemble les deux parties fracturées de son humérus. Alors qu'il était chambranlant à sa sortie de l'hôpital, il va de mieux en mieux et espère pouvoir bientôt reprendre le train-train de la vie quotidienne. Le vol pour l'aller a super bien été, il faisait un temps superbe mais avec un vent de face assez fort, ce qui a réduit ma vitesse-sol. Le trajet s'est super bien déroulé jusqu'à CYYB (North Bay) où j'ai choisi de descendre sous les nuages à 4500 pi, question de mieux éviter un autre avion à la même altitude devant moi à 5 milles, mais que je n'arrivais pas à voir. La fin du trajet a donc été plus turbulent. Lors du retour, les nuages épars sont le devenus de moins en moins en cours de route, au point où j'ai dû descendre de 7500 pi à 3000 pi pour rester VFR.

Avant ce vol, j'avais échangé les servos roulis et tanguage de l'autopilote Trutrak, question de diagnostiquer mon problème d'oscillations. L'autopilote n'a pas oscillé du tout lors du trajet vers YSB. J'ai donc réglé les paramètres aux valeurs par défaut. L'autopilote s'est remis à osciller sur le vol de retour... merde. Visiblement, il s'agit d'un problème autre que le servo tanguage.. j'attends une réponse de Trutrak à cet égard.

Nuages qui s'accumulent sur vol de retour de CYSB....

Ci-dessous, à noter les vitesses: 144 IAS, 162 TAS et surtout, 192 GS.... yes!

____________________________________________________________________________________

mardi 28 mai 2019 - vol d'essai - tout va bien

J'ai réussi à trouver le temps et la météo pour enfin faire un premier vol.

Il y avait, dans le circuit, le Spitfire des Ailes d'Époque du Canada, le Pitts Special S1S de Peter Ashwood-Smith, un C-172 et quelques autres qui arrivaient et partaient. Suite à avoir effectué quatre poser-décoller, j'ai quitté le circuit pour faire du travail à 10 milles au nord de l'aéroport. J'ai fait des virages à forte inclinaison et quelques tonneaux.

Je me sentais un peu «rouillé», étant donné que ça faisait quatre mois depuis mon dernier vol... difficultés à bien contrôler vitesse et altitude... et à me souvenir de tout le détail des checks.... mais c'était bon de me retrouver enfin dans les airs...! Et l'avion est toujours super à piloter...! :-)

 

____________________________________________________________________________________

vendredi 24 mai 2019 - jupe enfin installée

J'ai réussi à terminer le primaire et installer la verrière sur l'appareil mercredi suite à l'avoir nettoyée abondamment. J'ai découvert quelques égratignures qu'il faudra éventuellement enlever mais pour l'instant j'ai une écoeurantite aigüe et j'attendrai avant de m'y mettre. D'autres chats à fouetter. J'ai pris le temps de «ressuciter» le moteur en enlevant les bougies et en le faisant tourner plusieurs secondes, question de permettre à l'huile de circuler dans le moteur et d'augmenter la pression d'huile à une valeur minmale. J'ai ensuite ré-installé les bougies et fait une inspection pré-vol détaillée. J'ai découvert que deux sondes CHT n'étaient pas installées dans leur socle et un carénage d'aile avait été mal installé lors de l'inspection annuelle. J'ai corrigé mes erreurs.

Ce weekend, à Montréal pour donner la deuxième et dernière partie d'une formation en thérapie de couple.. j'espère donc faire un premier vol dimanche.

Quelques photos...

Belle verrière sans craque!!!

Vue arrière du joint fuselage-verrière ... presque parfait....! Le blanc qu'on aperçoit est un ruban de velcro, côté feutré.

 

____________________________________________________________________________________

mercredi 15 mai 2019 - enfin des progrès!

J'ai réussi à re-peinturer la jupe... pas sans problèmes, il y a eu encore des gaffes, mais relativement mineures cette fois.

J'ai collé la jupe à la verrière et je l'ai apportée au hangar pour l'installer sur l'avion, question de m'assurer que le tout est bien alligné... J'ai passé plusieurs heures à essuyer l'excédent de Sikaflex mais je suis assez satisfait du résultat. J'ai pu aussi installer les rivets et boucher les trous avec du flox. Il me reste à poncer, finir et peinturer.

____________________________________________________________________________________

samedi 11 mai 2019 - gaffe sur la jupe!

Je suis de retour de Picton Ontario, où j'ai travaillé deux jours avec des anciens combattants souffrant de stress post-traumatique. Le weekend d'avant j'étais à Montréal où je livrais une formation en thérapie de couple. Je dois retourner à Montréal dans deux semaines pour terminer. Entre temps, j'espère continuer le travail sur la jupe.

Avant de quitter pour Picton, j'avais passé l'intérieur et l'extérieur de la jupe au primaire et l'intérieur à la peinture blanche. J'ai travaillé tard pour terminer. Le lendemain je découvre que la peinture blanche était craquée partout... j'ose croire qu'il a fait trop froid dans le garage où j'avais laissé la porte partiellement ouverte, question de pemettre à la circulation d'air d'évacuer les odeurs toxiques... GAFFFE! J'ai donc tout enlevé la peinture et le primaire en ponçant...ce qui m'a pris des heures.... les jurons ont été entendus jusqu'au bout de la rue je crois....

J'ai eu le temps, avant de partir, de repasser au primaire mais il me manque de la peinture blanche que j'ai commandée. Je la recevrai lundi. Je n'en reviens pas combien cette jupe et la verrière me font chier... j'en ai absolument marre... et le temps qui passe et moi qui ne vole pas!!! :-( :-(

À suivre....

____________________________________________________________________________________

samedi 27 avril 2019 - suite de jupe

J'ai été souvent absent ces dernières semaines mais me voilà de retour pour continuer le travail sur la jupe. J'ai pu ajouter de la fibre de verre et tester le tout sur l'appareil... enfin, je crois que le fit est bon, la jupe épouse bien l'arrière du fuselage. Il me reste alors le ponçage de finition, le primaire, la peinture blanche à l'intérieur, coller et riveter à la verrière, suivi de finition des trous et primaire... ouff! j'en ai encore pour un mois avant de retourner voler, je crains...

____________________________________________________________________________________

mercredi 10 avril 2019 - Sun N Fun 2019, suite de jupe

Un peu écoeurés de l'hiver qui ne finit plus de finir, nous avons Chantale et moi décidé de nous envoler vers la Floride, prendre un peu de chaleur et de soleil... La météo était splendide, trop chaude même, mais nous en avons profité... Deux jours à Sun N Fun où j'ai pu visiter de nombreux kiosques et me renseigner sur divers items que j'ai l'intention d'acheter éventuellement: GRT mini EFIS, GPS 175, alternateur Plane Power FS1-14. Et demander conseil sur Trutrak autopilote qui pose problème d'oscillations. On me suggère d'échanger le servo roulis avec le servo tanguage pour confirmer que le problème persiste, sinon, c'est l'indication que le servo tanguage pose problème et qu'il faudra le remplacer...

Les Blue Angels étaient au rendez-vous, spectacle que je n'avais jamais vu... différent de celui des Snowbirds...un peu moins de finesse, plus de puissance, plus de bruit... impressionnant tout de même!

la météo était très clémente.. nous avons pu profiter un peu de la piscine...

Jupe de verrière: je croyais avoir bien formé la jupe pour qu'elle épouse bien le fuselage... j'ai tout poncé, passé au primaire, et peint en blanc à l'intérieur..le tout prêt à coller et riveter à la verrière.. pour m'apercevoir que la jupe n'épouse toujours pas bien le fuselage arrière... merde! Je ne sais pas comment j'ai fait, mais quelque chose a bougé quelque part et je dois encore une fois ajouter de la fibre de verre pour combler le petit espace... photos à l'appui. Je dois alors m'y reprendre... je commence en avoir marre... mais bon... Dans les photos, on voit l'ajout de fibre de verre, environ 3/16 de pouce... Encore du ponçage, fibre de verre, primaire et peinture à refaire...

Je dois me rendre à Picton pour le travail ce weekend, donc pas le temps de faire avancer le tout avant un bon moment... :-(

____________________________________________________________________________________

vendredi 29 mars 2019 - suite de l'installation de la verrière

Je continue le travail, ce qui implique que je ne suis pas allé à Pembroke en RV8... :-( J'ai réussi, finalement, à donner à la jupe une forme qui épouse bien le fuselage. Il me reste donc à faire la finition, fibre de verre, ponçage, primaire et peinture blanche à l'intérieur. Alex est venu examiner mon travail... il trouve que tout va bien et que je ne devrais pas m'en faire avec la finition. Il m'a offert d'utiliser son atelier pour faire la peinture. C'est très chic de sa part. Merci aussi à Michel Roy pour le prêt de ses pistolets à peinture... toujours bien d'avoir de l'équipement de qualité!

Bonne nouvelle, je viens d'apprendre que Garmin vient de produire deux nouveaux appareils GPS WAAS homologués, avec des prix nettement inférieurs à ceux qui existaient jusqu'alors (10 000 CDN$ et plus) . Les GNX 175 et 375 sont disponibles pour 6500 CDN$ et 10 400 CDN$ respectivement, le 375 étant doté d'un transpondeur ADS-B in/out. Même si ces appareils n'ont pas de radio intégrée, ils rendent beaucoup plus abordable l'installation d'une plateforme IFR. J'y songe sérieusement.

GPS GNX 175

Chantale et moi serons en vacance à Sun N Fun la semaine prochaine, il va sans dire que je compte examiner de près ces nouveaux appareils. Nous en profiterons pour nous baigner au soleil de la Florida....

____________________________________________________________________________________

vendredi 15 mars 2019 - suite de l'installation de la verrière

Je continue tranquillement l'installation, qui me cause plus d'ennuis que je ne l'aurais espéré. Alors que j'avais soudé les deux moitiés de la jupe avec de la fibre de verre, je n'ai pas été suffisament attentif à ce que la jupe épouse bien le fuselage, question de prévenir les fuites d'air dans l'habitacle. Le côté gauche surtout de la jupe n'était pas bien à sa place, j'ai dû refaire la fibre de verre en veilllant cette fois à ce que la jupe reste bien collée au fuselage. Je constaterai le résultat demain lorsque la résine aura durci.

J'espérais me rendre en RV8 à Pembroke pour une formation que je dois livrer à Petawawa la semaine prochaine, mais je doute que la verrière soit prête d'ici là... :-(

 

____________________________________________________________________________________

lundi 25 février 2019 - progrès sur l'installation de la verrière

Je poursuis tranquillement l'installation. Cette semaine j'ai appris que le fournisseur avait reçu la colle Sikaflex, j'ai donc pu coller la verrière sur le cadre avec de la colle Sikaflex 295 UV blanche. Toutefois je l'ai fixée autour de l'arceau avec des rivets CS4-4, ayant confirmé que les vis ne tenaient pas suffisament. Je me suis assuré de percer ces trous un peu plus grand cette fois. Je crois que j'aurais dû aussi utiliser la colle noire au lieu de la blanche, question d'esthétique. Je songe aussi à ajouter une couche de colle noire sur la blanche.. je verrai une fois la jupe en place. Il faut dire que c'est tout un aria d'assurer un fini lisse et esthétique de la colle... j'ai dû passer une heure à essuyer l'excédent par ci et par là...

Hier j'ai apporté la jupe et la verrière au hangar, question d'installer le tout sur l'avion pour placer la jupe avant de faire les perçages pour les rivets qui la retiennent au cadre. Effectivement, la jupe est lègèrement trop petite étant donné que la nouvelle verrière est plus large que l'ancienne. J'ai coupé dans la fibre de verre pour accommoder. J'aurai donc à refaire de la fibre de verre pour remplir l'espace, suivi de ponçage, primaire et peinture.. :-(

Bonne nouvelle: la verrière se ferme très bien sur l'appareil...

rivets CS4-4 retenant l'acrylique sur l'arceau. J'ai fait très attention à ne pas trop forcer mais on est à la merci de la tension maximale de la tige du rivet.

Sikaflex 295 UV blanc qui tient l'acrylique au cadre en acier.

arrière de la jupe coupée pour assurer qu'elle épouse la forme du fuselage... faudra resouder avec de la fibre de verre....

 

____________________________________________________________________________________

mardi 12 février 2019 - progrès sur l'installation de la verrière

L'installation de la nouvelle verrière avance tranquillement. J'ai commencé par enlever tous les rivets qui retiennent à la fois la jupe en fibre de verre et l'acrylique. Je craignais que la colle Sikaflex 295 installée dans la crevace entre l'acrylique et la jupe rendrait difficile leur séparation, mais ma spatule en plastique a bien fait le travail.

J'ai été soulagé de constater que j'avais bel et bien agrandi les trous dans l'acrylique lors de l'installation des rivets il y a quelques années. Alors la fissure n'était pas provoquée par une lacune de ma part, j'avais bien suivi les directives de Vans. Quoiqu'en ayant agrandi les trous davantage, j'aurais peut-être pu éviter le problème, qui, j'ose croire, est exarcerbé par les froids extrêmes hivernals de notre région.

J'ai ensuite rempli tous les trous de la jupe avec de la fibre de verre (flox) et poncé pour le rendre lisse. Toutefois, une fois la nouvelle verrière placée sur le cadre dénudé, j'étais déçu de constater que l'arrière de celle-ci est beaucoup plus large que le cadre, nécessitant de forcer l'acrylique vers l'intérieur pour qu'il épouse la forme du cadre, comme si on tentait de fermer une cocquille sur elle-même, induisant un stress important dans l'axe central de celui-ci. Si je persistais dans cette direction, je crois que ce ne serait qu'une question de temps avant que le stress fasse son oeuvre et fissure la verrière à nouveau....

J'ai donc décidé de coller au lieu de riveter l'acrylique au cadre. Et de mettre un espace entre le cadre et l'acrylique au lieu de forcer cette dernière à épouser la forme du cadre. Toutefois la jupe en fibre de verre risque de ne plus bien s'asseoir sur l'arrière du cadre/l'acrylique et nécessitera probablement du travail considérable avec la fibre de verre suivi de primaire et peinture :-(. Je confirmerai une fois rendu à cette étape. Pour le moment j'ai fait les perçages et les coupes approximatives de l'acrylique pour lui donner la forme autour du cadre. À noter que je prévois visser, au lieu de coller, la verrière autour de l'arceau. Alors que j'ai fait des perçages tout au long de la jupe, je compte visser ou riveter à un ou deux endroits seulement pour asseoir solidement l'acrylique sur le cadre avant de coller. Les trous serviront de points d'ancrage pour la colle. Je m'assurerai néanmoins de bien agrandir les trous pour minimiser la probabilité de provoquer des zones de stress. J'attends pour le mois de mars les tubes de colle Sikaflex 295 UV.

Quelques photos:

verrière sur son cadre, le contour taillé pour le cadre:

espacement entre le cadre et l'acrylique à l'arrière:

 

Espaceurs pour avoir 1/8 po entre l'acrylique et le cadre. La portion où sont mes doigts ci-dessus, aura 1/4 po d'espace. La colle Sikaflex remplira interstice.

contour de l'arceau, tentative de coupe à 5/8 po distance des trous qui recevront les vis. J'ai gâché la coupe à quelques endroits et j'ai dû poncer pour enlever les inégalités. Résultat: la bord se trouve à 9/16 po au lieu de 5/8 po. J'espère que ça n'affectera pas la fermeture contre le parebrise une fois réinstallé sur l'avion.

 

____________________________________________________________________________________

jeudi 31 janvier 2019 - tentative de vol - verrière fissurée à nouveau

Lundi j'avais l'intention de faire des tests du système autopilote, suivi d'une évaluation du taux de montée et quelques manoeuvres de voltige. Alors que j'atteignais à peine 1000 pi d'altitude j'ai entendu un PSSSHHTTT aigü, comme si l'habitacle se dépressurisait soudainement. J'ai donc annulé mon vol en direction nord et retourné pour l'atterrissage. Une fois au sol, j'ai pu confirmer mes craintes: effectivement l'habitacle s'est dépressurisé lorsque la verrière s'est fissurée, et ce au même endroit qu'auparavant, sauf que cette fois, la fissure s'étend tout autour de la verrière....! Il faisait -18 deg C; décidemment, l'acrylique craint le froid ....

J'ai par la suite enlevé la verrière et l'ai transportée chez moi. Je vais installer la nouvelle verrière acrylique que j'ai achetée l'an passé et que je prévoyais installer lors de la peinture de l'avion.

Je n'étais pas du tout satisfait de la réparation effectuée l'an passé suite au bris initial. J'ignorais combien de temps allait prendre la réception et installation de la nouvelle verrière et je ne voulais pas nuire à mes chances de pouvoir piloter l'avion lors de notre mariage en juillet dernier. J'avais donc opté pour la réparation.

Dans un premier temps, il me faudra enlever tous les rivets afin d'enlever la verrière. Ensuite opération délicate: faire une belle coupe dans l'acrylique de la nouvelle verrière pour qu'elle soit à la même dimension que l'ancienne. Il me faudra travailler dans un garage bien chaud, question de minimiser les risques de fissurer la nouvelle verrière lors de la coupe et des perçages.... Et cette fois je m'assurerai de percer les trous suffisaments grands pour ne pas provoquer de fissures..... J'ignore pour le moment si vais fixer avec des rivets ou avec des vis... Les vis permettraient un serrage plus contrôlé, donc moins de risques de provoquer fissures, et permettront également d'enlever la jupe plus aisément advenant un autre bris.... Mais les rivets, une fois recouverts de fibre de verre, sont invisibles, donnant un look beaucoup plus «clean»...

Verrière dans le garage.. belle craque! :-(

____________________________________________________________________________________

mardi 15 janvier 2019 - autre vol de voltige et aller-retour CYND-CYSB

Dimanche j'ai fait un autre vol, j'ai re-testé l'autopilote et fait quelques manoeuvres de voltige, loopings, cloverleaf et tonneau. J'avais installé un peu de scellant sur la connexion du conduit d'huile, ce qui a colmaté la petite fuite. Cette semaine on annonçait une météo impeccable dans le nord de l'Ontario alors j'en ai profité pour visiter mon père à Sudbury samedi avec retour dimanche. Mon frère Richard m'a accompagné. Il y avait un fort vent de face pour l'aller, environ 20 noeuds, le voyage exigeant presque 2 heures alors que le retour s'est fait en 1h30. Avec une température de -15 deg C au sol, il faisait environ -30 C à 8500 pi. Richard avait un peu froid aux pieds et moi aussi.

J'en ai profité pour encore une fois tester le fonctionnement de l'autopilote Trutrak... j'espérais pouvoir videoscoper les oscillations qu'il provoque suite à une dizaine de minutes d'utilisation mais j'ai dû désactiver l'autopilote avant que je ne puisse prendre la vidéo, question de respecter l'altitude autorisée par ATC. L'autopilote fonctionnait mieux pendant la deuxième moitié du vol et pendant tout le vol de retour. Pendant le vol de retour, j'ai pu davantage me familiariser avec les fonctions de mon EFIS, dont ceux liées au VOR et au GPS.

Au retour, tout près de Gatineau, il a fallu descendre à une altitude de 2000 pieds, question de rester sous les nuages en vol VFR.

J'adore faire ce genre de vol à l'occasion, surtout lorsque le trajet se fait en 1-2 heures de vol au lieu de 6-8 heures de voiture!!! Richard est bien d'accord avec ça... !

____________________________________________________________________________________

samedi 5 janvier 2019 - vol d'essai - premier looping

Lundi le 31 décembre, la météo était au rendez-vous et j'ai pu finalement faire un vol d'essai. J'en ai profité pour tester encore une fois le fonctionnement de l'autopilote TruTrak qui oscille ou prend de l'altitude suite à quelques minutes de vol stable. J'ai changé les paramètres en espérant régler le problème, mais sans succès. Je vais refaire le test et videoscoper et envoyer à Trutrak pour leur demander conseil et peut être leur envoyer l'instrument et faire vérifier son fonctionnement.

Par la suite j'ai fait quelques loopings, question de m'initier à ces manoeuvres dans mon appareil. Mon premier était couci-couça, le deuxième beaucoup mieux. Il va falloir de la pratique.... mais l'appareil se comporte bien et j'ai pu facilement contrôler la vitesse de sortie, ce qui m'inquiétait un peu suite aux commentaires de Paul Kissman qui a fait l'évaluation de voltige de l'appareil en septembre dernier.

Suite au vol j'ai confirmé que la coulisse d'huile était toujours présente, j'ai donc appliqué une couche de scellant sur la connexion.

J'espérais me rendre à Sudbury pour visiter mon père, mais d'autres contraintes, dont la météo, ne l'ont pas permis. Ce n'est que partie remise...

____________________________________________________________________________________

i pour communiquer avec moi

Premier | Précédent | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 | Prochain | Dernier